Les 27 et 28 mars 2018, le syndicat bulgare de l’enseignement, le ministère bulgare de l’Education et des Sciences et le CSEE ont organisé conjointement à Sofia une conférence internationale de haut niveau, intitulée « Soutenir les jeunes enseignant(e)s pour garantir la qualité de l’enseignement - attirer, recruter et assurer la formation des enseignant(e)s en début de carrière », et se donnant pour mission d’apporter des solutions permettant de soutenir les jeunes enseignant(e)s.

Les menaces sans précédent à l’encontre de la fonction publique, le refus de prendre en considération les questions salariales et les conditions de travail et l'annonce de réformes régressives (lycée, diplôme d'études secondaires, etc.) conduisent les travailleurs des services publics à se mobiliser en nombre le 22 mars 2018 en France.

Le 15 mars 2018, le Conseil européen a adopté le Cadre européen pour un apprentissage efficace et de qualité. Selon le CSEE, c’est un pas dans la bonne direction. Le CSEE est satisfait de cette initiative, notamment parce que la recommandation du Conseil comprend plusieurs aspects clés des Propositions de la CES qui ont été élaborées conjointement avec le CSEE. Par exemple, la nécessité d'impliquer les partenaires sociaux dans la conception, la gouvernance et la mise en œuvre des systèmes d'apprentissage.

Les 19 et 20 mars 2018, les membres du Comité du CSEE se sont réunis à Bruxelles pour leur réunion de printemps. La Présidente du CSEE, Christine Blower, a félicité David Edwards pour sa nomination au poste de Secrétaire général de l'IE par le Conseil exécutif jusqu'au Congrès de l'IE de 2019, louant Fred Van Leeuwen, Secrétaire général émérite de l'IE, pour son travail. S'adressant au Comité du CSEE, David Edwards a présenté la vision commune de l'IE. Dans un monde où la complexité augmente très rapidement, l'IE est encore plus engagée «à analyser, réaliser, contextualiser, planifier, communiquer et mobiliser». Christine Blower a ensuite souhaité la bienvenue aux nouveaux membres du Comité du CSEE : Ilze Prizevoite, LIZDA qui représentera la Lettonie, Ronald Gangl, GÖD qui représentera l'Autriche en remplacement de Helmut Skala, et Ghenadie Donos, ESTUFM, qui représentera la Moldavie.

Le 14 mars 2018, plus de 90 % des jardins d'enfants, internats et écoles du secteur public doivent prendre part à la grève générale qui devrait être organisée par le syndicat de l’enseignement, des sciences et de la culture de Slovénie (ETSUS), une organisation membre du CSEE en Slovénie. Selon l’ETSUS, les institutions éducatives qui n'avaient initialement pas voté pour la grève, participeront cette fois à l’action.

Le 14 mars 2018, les enseignant(e)s de l'enseignement primaire du nord-ouest des Pays-Bas seront en grève, comme précisé par l'AOb. Une grande manifestation aura lieu à Amsterdam, où une longue et bruyante marche se tiendra au cœur de la vieille ville. Selon l'AOb, les Pays-Bas se dirigent vers une pénurie majeure et croissante d'enseignant(e)s pour l'enseignement primaire. La gravité de la situation s’est révélée clairement au cours de la période d’épidémie de grippe. En effet, des centaines d'écoles ont été contraintes de renvoyer des classes entières car personne ne pouvait remplacer les enseignant(e)s malades.