Suite à la conférence sur le droit d'auteur du CSEE du 11 avril 2018, financée par l'EUIPO, l'Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle, le CSEE a été admis en tant que nouveau membre du réseau européen pour la propriété intellectuelle dans l’éducation. À la suite de l'Etude sur la propriété intellectuelle et l’éducation en Europe, le réseau PI dans l’Education a été créé en 2016 à Alicante (Espagne) pour discuter de la manière d'encourager et d'améliorer la créativité, l'innovation et l’entreprenariat auprès des éducateurs et étudiants européens. Il propose ponctuellement des orientations politiques et une formation des enseignants dans le domaine de la propriété intellectuelle dans le secteur de l'éducation.

 Les négociations entre les représentants du gouvernement letton et l’organisation membre du CSEE, LIZDA, tenues le 28 août 2018, se sont soldées par un consensus en faveur de l’augmentation du salaire du personnel de l’éducation revendiquée par le syndicat. À la suite des pressions exercées par LIZDA et à la lumière des prochaines élections parlementaires, les responsables gouvernementaux ont accepté de trouver les financements nécessaires en vue d’élever le salaire minimum du personnel éducatif à 710 euros dès septembre 2018.

Il existe plusieurs plateformes en ligne financée par le programme ERASMUS+ et visant à soutenir les enseignant·e·s et directeur·trice·s d’établissement travaillant avec des élèves primo-arrivants. eTwinning offre au personnel scolaire (enseignant·e·s, directions, bibliothécaires, etc.) des pays européens concernés une plateforme leur permettant de communiquer, de collaborer, d'élaborer des projets, de partager des expériences. Accordant une importance toute particulière à l’apprentissage interculturel et  à la citoyenneté active, la communauté eTwinning peut inspirer les enseignant·e·s travaillant avec des élèves migrant·e·s.

Aujourd’hui, des enseignant·e·s et les syndicats de l’enseignement serbes descendent dans les rues de Belgrade pour manifester devant le Ministère de l’éducation, le gouvernement serbe et l’administration locale afin de revendiquer des salaires décents et un dialogue social effectif pour l’éducation. En effet, les syndicats indiquent que les dispositions de la loi serbe sur les salaires dans le secteur public, qui entreront en vigueur début 2019, positionnent la rémunération du personnel éducatif au 8e groupe salarial, tandis que les salaires des autres postes du secteur public requérant un niveau équivalent de qualifications se positionnent au 9e groupe salarial.

L'année académique 2018/2019 commence sous tension en Lettonie. La semaine dernière, le Syndicat letton des travailleurs de l'éducation et des sciences (LIZDA), organisation membre du CSEE en Lettonie, a indiqué que le gouvernement hésitait à appliquer pleinement les dispositions de la Loi sur l'éducation et du Programme d’augmentation des salaires des enseignants. En signant, le 9 janvier 2018, l'accord accordant une augmentation mensuelle du salaire du personnel éducatif conformément au Programme d'augmentation des salaires des enseignants, le gouvernement letton s'est engagé explicitement à mettre en œuvre et à respecter ses dispositions.

Le 28 août 2018, OELMEK, POED et OLTEK, les organisations membres du CSEE à Chypre, ont l'intention d'exprimer leur position de principe contre la décision prise unilatéralement par le gouvernement chypriote. À la mi-juillet 2018, les syndicats chypriotes de l'éducation se sont mis en grève pour exprimer leur désapprobation à l'égard des propositions du gouvernement qui entreront en vigueur le 1er septembre 2018 sans consultation des syndicats de l'éducation.