Le CSEE a le plaisir d'annoncer le lancement d'un nouveau projet de l'UE intitulé «CONVINCE - EU COmmoN Values ​​INClusive Education». Le projet, cofinancé par la direction générale de l'éducation de la Commission européenne, se déroulera de 2018 à 2020. Ce projet constituera une réponse directe aux défis et opportunités actuels du multiculturalisme, de la diversité et de l'inclusion sociale. Le nouveau projet européen, d’une durée de deux ans, vise à fournir aux enseignants, aux éducateurs et à l'ensemble de la communauté scolaire des outils et des méthodes pour mieux traiter les questions liées à la citoyenneté à la fois en classe et durant les activités parascolaires.

Le 17 janvier 2018, le SONK, une organisation membre du CSEE de l'ancienne République yougoslave de Macédoine, a pris part à une action de protestation devant les bâtiments du gouvernement suite à l'appel lancé par sa confédération - la KSS (Confédération des syndicats libres de l'ARYM).

Le Rapport MIDIS-II de l’UE, qui se base sur les informations recueillies auprès de plus de 25 500 répondant(e)s, a été publié dans le cadre des dix-sept de l'adoption des législations de l'UE interdisant la discrimination. Cependant, la recherche montre que la discrimination est toujours répandue à travers l'Europe, en particulier pour les migrant(e)s et les minorités ethniques à la recherche d'emploi. La FRA elle-même décrit la discrimination comme une « expérience récurrente » pour de nombreuses personnes dans les 28 Etats membres de l'UE.

Le 22 janvier 2018, le CSEE a tenu la première réunion du Groupe consultatif du nouveau projet « Dialogue social et égalité des sexes : Donner aux syndicats d’enseignants les moyens d'aborder l'égalité des sexes dans la profession enseignante à travers le dialogue social. » Le projet vise à équiper les syndicats de l'éducation avec des outils concrets et pratiques pour relever les défis de l'inégalité des sexes grâce à l'amélioration du dialogue social dans le secteur de l'éducation aux niveaux national, régional et local.

A l'occasion du premier "Sommet européen de l'éducation: jeter les bases de l'Espace éducatif européen : pour une éducation innovante, inclusive et fondée sur les valeurs" organisé par la Commission européenne le 25 janvier 2018 à Bruxelles, le CSEE se félicite que l’accent soit aussi fortement mis sur les discussions stratégiques portant sur l'éducation.

Le 15 janvier 2018, les syndicats représentant les travailleurs/euses de la fonction publique, notamment dans le secteur de l'éducation, ont organisé une grande manifestation à Athènes. L'action de protestation était organisée en réponse à la loi omnibus 4512, légiférée par le gouvernement grec. Selon le DOE, cette loi comprend des prérequis et des actions préalables qui servent de base à la troisième évaluation ; notamment des interférences avec le droit de grève, l'extension des enchères électroniques aux cas de dette publique (dette liée aux impôts et assurances à partir de €500,00 €), mais aussi les critères et l'échéancier des prochaines fusions des unités scolaires à compter de l'année scolaire 2018-2019.