Les syndicats du secteur public au Danemark se préparent à faire grève si un consensus sur une nouvelle convention collective n'est pas atteint. On s'attend à ce que les employeurs réagissent en instituant un «lock-out» de tous les travailleurs. Le CSEE souligne que le fait de menacer de lock-out 90% des employés de l'Etat et 50% des employés municipaux est très agressif et représente une réaction exagérée à l'annonce d'une grève limitée de seulement 10% des travailleurs du secteur public.

Après plusieurs manifestations et grèves nationales, suivies d’actions de protestation régionales dans le nord et le nord-ouest du pays, les enseignants de l'enseignement primaire du sud des Pays-Bas prennent le relais et se mettent en grève pour de meilleurs salaires et une charge de travail réduite le 13 avril 2018 à Eindhoven et Sittard.

Le 11 avril 2018, le CSEE a convoqué conjointement une conférence de haut niveau intitulée « Améliorer les dispositions en matière de droit d’auteur pour renforcer la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche en Europe et ailleurs ». Cette conférence de l’IE/CSEE a été organisée en partenariat avec la Fédération européenne des employeurs de l’éducation (FEEE) et le réseau COMMUNIA (réunissant juristes et défenseurs/euses de la propriété intellectuelle), avec le soutien financier de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO).

La reconnaissance de la profession enseignante au sein de l’enseignement supérieur, les environnements de travail collaboratifs pour le personnel et la protection des libertés académiques sont autant d’éléments incontournables dont il faudra tenir compte si l’on souhaite assurer la viabilité future de l’Espace européen de l’enseignement supérieur, telle est la conclusion à laquelle ont abouti les membres du Comité permanent de l’enseignement supérieur et de la recherche (HERSC) lors de sa réunion biennale, tenue les 9 et 10 avril 2018. L’événement a eu lieu à Bruxelles en présence de plus de 30 délégué(e)s représentant 23 pays européens.

Le Règlement général de l’UE sur la protection des données (RGPD) a été approuvé en avril 2016 et entrera en vigueur à la fin du mois de mai 2018, après la période de transposition dans les lois nationales. Ce document, qui remplace la Directive relative à la protection des données 95/46/CE, vise à harmoniser les lois en matière de confidentialité des informations à caractère personnel en Europe, à protéger et à rendre exécutoire la protection des données de tou(te)s les citoyen(ne)s de l’UE et à reformuler les différentes approches de la protection des données, adoptées par les organisations européennes.

Suite à la série de grèves organisées dans l’enseignement primaire, c’est au tour de l’enseignement secondaire de lancer son mouvement de protestation. Alors que des actions de mobilisation sont toujours en cours dans l’enseignement primaire (le personnel enseignant de ce secteur a repris le flambeau dans le sud du pays et partira en grève le 13 avril 2018), les pressions qui pèsent sur le personnel de l’enseignement secondaire ne cessent de s’intensifier.