Le système d’enseignement et de formation professionnels en Ukraine était au bord de l’effondrement en raison de l’adoption de la Loi sur le Budget de l’état pour l’année 2016. Cette loi restreignait en effet le droit des jeunes à choisir une profession et mettait en péril le droit constitutionnel assurant l’accessibilité et la gratuité de l’enseignement et de la formation professionnels. Conformément à la Loi sur le Budget de l’état, à partir du 1er janvier 2016, la responsabilité du financement des établissements d’EFP était entièrement attribuée à des budgets locaux : budgets municipaux dans le cas de grandes villes et budgets régionaux dans le cas de villes plus petites.

Le système d’enseignement et de formation professionnels en Ukraine était au bord de l’effondrement en raison de l’adoption de la Loi sur le Budget de l’état pour l’année 2016. Cette loi restreignait en effet le droit des jeunes à choisir une profession et mettait en péril le droit constitutionnel assurant l’accessibilité et la gratuité de l’enseignement et de la formation professionnels. Conformément à la Loi sur le Budget de l’état, à partir du 1er janvier 2016, la responsabilité du financement des établissements d’EFP était entièrement attribuée à des budgets locaux : budgets municipaux dans le cas de grandes villes et budgets régionaux dans le cas de villes plus petites.

En raison d’un manque de fonds pour la gestion des écoles professionnelles, de nombreuses villes ont décidé de ne pas les financer. Certaines villes et régions ont prélevé dans leur budget des montants consacrés au financement des établissements d’EFP et atteignant seulement 10 à 50 % des financements qui leur ont été consacrés l’an dernier. De nombreuses villes ont refusé de financer les professions pour lesquelles il n’y a pas de demande dans l’économie locale, mais qui sont toutefois nécessaires sur le marché national du travail.

Le financement des établissements d’EFP sur les budgets locaux pourrait mener à la fermeture de bon nombre de ces établissements, ainsi qu’à la réduction du nombre d’étudiant(e)s, qui se traduirait ensuite pas une baisse de la main-d'œuvre et une hausse du chômage. Les enseignant(e)s subiraient également ces coupes budgétaires potentielles. La situation des versements des bourses d’études se détériorerait. Un autre problème serait également le paiement des services communaux, tout particulièrement en hiver.

« Avant l’adoption de la Loi sur le budget de l’état pour l’année 2016, le syndicat des travailleurs/euses de l’éducation et des sciences de l’Ukraine a averti que le transfert du financement des établissements de l’EFP sur les budgets locaux comportait de nombreux risques. Nous soulignons que cette situation pourrait avoir des conséquences irréversibles et affecter l’économie de tout le pays », a déclaré Georgiy Trukhanov, Président du syndicat des travailleurs/euses de l’éducation et des sciences de l’Ukraine.

Suite aux manifestations et aux appels répétés du syndicat des travailleurs/euses de l’éducation et des sciences de l’Ukraine, de la Fédération des syndicats ukrainiens et de ses organisations membres au Verkhovna Rada d’Ukraine, aux membres du parlement et aux commissions parlementaires pour éviter la destruction du système de l’EFP, la question a largement attiré l’attention des médias, ce qui a aidé à résoudre le problème et à soutenir l’enseignement professionnel.

Le 4 février 2016, le Verkhovna Rada d’Ukraine a adopté la Loi modifiant le Budget de l’état pour l’année 2016 concernant le financement de l’enseignement et la formation professionnels. Plus précisément, la loi assure :

  • que l’enseignement et la formation professionnels seront financés par des budgets provenant soit des centres villes-régions si les établissements d’EFP y sont situés, soit par des budgets régionaux si les établissements sont situés dans d’autres villes ;
  • que les dépenses actuelles des établissements d’enseignement professionnel liées à l’obtention d’un enseignement secondaire complet sont financées par la subvention éducative, un prêt ciblé transféré du budget de l’état ;
  • que le budget de l’état subventionne également les budgets régionaux et les budgets des centres villes-régions afin de soutenir la formation de travailleurs/euses compétent(e)s dans les institutions d’EFP et autres. Ce type de financement est transféré du budget de l'état aux budgets locaux deux fois par mois, comme pour les subventions éducatives et médicales.

Les écoles d’EFP seront financées par des budgets régionaux et des budgets des villes-régions, mais aussi par le budget de l'état via une subvention éducative et une subvention de soutien à la formation des ouvriers/ères qualifié(e)s dans l’EFP et d’autres institutions éducatives.