A l’occasion de la Conférence régionale du CSEE, réunie à Belgrade, en Serbie, du 6 au 8 décembre 2016, le mouvement syndical enseignant européen a décidé de mettre en œuvre une série de nouvelles politiques destinées à renforcer l’autonomie des syndicats de l’enseignement - un facteur jugé essentiel pour garantir l’éducation de qualité. 350 délégué(e)s représentant 131 syndicats de l’enseignement nationaux répartis dans 48 pays européens et actifs à tous les niveaux de l’éducation, ont examiné et voté un nouveau Programme de travail pour la période 2016-2020 ainsi que plusieurs résolutions, en vue de relever les défis auxquels est confronté actuellement le personnel de l’éducation.

Réaffirmant leurs revendications en faveur d’un accroissement de l’investissement public, de l’instauration d’un dialogue social efficace, de l’amélioration des conditions de travail et du respect des droits professionnels des enseignant(e)s et du personnel de l’éducation, les délégué(e)s ont adopté les résolutions et documents d’orientation politique suivants :

La résolution portant sur le plaidoyer en faveur de l’éducation de la petite enfance a été renvoyée devant le Comité du CSEE.

Christine Blower, Présidente du CSEE a déclaré : « L’éducation en Europe reste en proie à de nombreuses difficultés. Les disparités et les inégalités en termes d’accès à l’éducation ne cessent de s’accentuer en cette période où les mouvances extrémistes, l’intolérance et la xénophobie gagnent du terrain aux quatre coins du continent. Les enseignant(e)s et les éducateurs/rices ont la lourde responsabilité d’apprendre aux individus à vivre au sein d’une société démocratique, mais cette mission sociale est loin d’être reconnue comme il se doit. Leurs droits professionnels et leurs conditions de travail doivent être reconnus, respectés et défendus, tout comme leur niveau de vie doit être amélioré, si nous sommes toutes et tous convaincu(e)s que l’éducation demeure un pilier indispensable à l’édification de sociétés démocratiques, justes et équitables. »

Les responsables des syndicats de l’enseignement européens ont élu une nouvelle équipe de direction pour les quatre années à venir, confiant une nouvelle fois la présidence du CSEE à Christine Blower (NUT), ainsi que 6 Vice-président(e)s chargé(e)s de diriger les travaux et activités du nouveau Comité du CSEE.

Nouvelle composition de l’équipe :

  • Christine Blower (NUT, Royaume-Uni), Présidente du CSEE
  • Odile Cordelier (SNES-FSU, France), Vice-présidente du CSEE
  • Andreas Keller (GEW, Allemagne), Vice-président du CSEE
  • Dorte Lange (DLF, Danemark), Vice-présidente du CSEE
  • Trudy Kerperien (AOb, Pays-Bas), Vice-présidente du CSEE
  • Galina Merkulova (ESEUR, Fédération de Russie), Vice-présidente du CSEE
  • Branimir Štrukelj (ESTUS, Slovénie), Vice-président du CSEE

Cette nouvelle équipe, élue par les délégué(e)s de 131 organisations membres du CSEE, réparties dans 48 pays européens, entrera en fonction immédiatement après la clôture de la Conférence. La Conférence régionale du CSEE a rendu hommage au travail accompli par Martin Rømer, ancien Secrétaire général de 2002 à 2010 et Directeur européen de 2010 à 2016, avant de saluer, sous les applaudissements des participant(e)s, ses nombreuses années de direction de l’organisation. Plusieurs jalons importants de sa carrière de directeur resteront dans les annales, notamment la création du dialogue social européen pour l’éducation et ses initiatives visant à consolider et maintenir l’unité et la solidarité entre les employé(e)s de l’éducation et les organisations qui les représentent, au cours de plusieurs années de fragmentation et d’isolement imputables à la crise économique. Mme Susan Flocken a été nommée nouvelle Directrice européenne du CSEE et prendra ses fonctions le 1er janvier 2017.

Les viéos de la conférence sont disponibles ici.