Le Conseil de l’Union européenne a mis en exergue l’importance de l’éducation inclusive de haute qualité pour l’avenir de l’Union européenne dans ses Conclusions sur l’inclusion dans la diversité afin d’assurer une éducation de qualité élevée pour tous, adoptées le 17 février.

Un soutien indispensable

Le Conseil affirme que « l’éducation et la formation ne sauraient être considérées isolément, en faisant abstraction des aspects sociaux, politiques, historiques, environnementaux et économiques ». Il épingle également la nécessité de renforcer le soutien apporté au personnel de l’éducation afin de lui permettre de travailler efficacement au sein de systèmes de formation capables de répondre aux besoins des apprenant(e)s.

Le Conseil appelle les Etats membres de l’UE à offrir davantage de soutien au personnel de l’éducation durant la formation initiale et développement professionnel continu. Par ailleurs, il invite à « œuvrer en faveur d’une diversification accrue du corps enseignant » et insiste sur la nécessité de « favoriser l’intégration au système éducatif des ressortissants de pays tiers ».

Le CSEE accueille favorablement les décisions du Conseil

Le CSSE se félicite des conclusions du Conseil, sachant que les syndicats de l’enseignement revendiquent depuis longtemps la reconnaissance de l’éducation de haute qualité pour toutes et tous comme étant un facteur clé pour l’inclusion. Ce point de vue a été mis en évidence dans la cadre de la campagne Uni(e)s pour l’éducation de qualité, menée par l’Internationale de l’éducation (IE) et le CSEE en 2013-2014, soulignant l’importance de l’éducation de qualité.

Lacunes

D’autre part, le CSEE a publié ses 10 messages clés pour l’amélioration de l’éducation en Europe – notamment l’accès universel et gratuit à des enseignant(e)s qualifié(e)s et la qualité de leur formation. Ces messages insistent également sur l’importance du dialogue social pour l’instauration de réformes efficaces dans le domaine social et économique. Omission regrettable, les Conclusions du Conseil ne font aucune mention du dialogue social avec les syndicats de l’enseignement.

Résolutions du CSEE

Toutefois, le CSEE a réaffirmé l’importance des syndicats de l’enseignement pour la promotion de l’éducation de qualité, dans une résolution adoptée à sa Conférence de Belgrade en décembre dernier.

Cette conférence du CSEE a également abordé la question de la pénurie d’enseignant(e)s qualifié(e)s, imputable en partie aux restrictions budgétaires, et a adopté une résolution intitulée Promouvoir l’éducation : la clé de l’intégration et de l’inclusion. A nouveau, les Conclusions ne font aucune référence au besoin d’accroître le niveau de financement.