ESFTUG a informé que des amendements visant à réglementer les normes de congé de maladie des enseignants n'ont pas été introduits dans les règlements administratifs. En outre, la notion de rémunération complète des enseignants des écoles publiques n'était pas prévue dans les règlements. De plus, la majorité des dirigeants d’école en Géorgie ont eu tendance à exploiter les échappatoires créées par l'adoption d'un décret 87 / N sur les «Règles pour la nomination et la fourniture d'aides à l'incapacité temporaire de travail» par le ministre du Travail, de la Santé et des Affaires sociales de Géorgie qui contredisait le décret adopté par le ministère de l'Éducation et leur permettait de mettre en œuvre un congé de maladie non rémunéré.

En octobre 2013, le ministère géorgien de l'Éducation et des Sciences a publié un décret pour stipuler la notion de salaire complet pour les enseignants.

À la suite du rétablissement du dialogue social avec le ministère géorgien de l'Éducation et de la Science et de l’ Accord sectoriel signé le 16 mars 2017, le ministre de l'Éducation et de la Science a adopté des modifications au décret du ministre du Travail, de la Santé et des Affaires sociales de Géorgie en faveur des enseignants qui obligent tous les dirigeants d’école à s'y conformer.