Selon le rapport, avec des progrès dans plus de la moitié des pays, l’évolution est nettement plus positive dans le secteur de l'éducation de la petite enfance (EPE) que dans tous les autres domaines de l'éducation, notamment en ce qui concerne l'amélioration de la qualité de prestation de l’EPE. Cependant, peu de pays ont clairement mis en place des initiatives visant à réduire les coûts pour les ménages et à augmenter le nombre de places libres dans les garderies et le pré-scolaire. Au cours des dernières années, les organisations membres du CSEE à travers l'Europe (en Pologne et au Royaume-Uni par exemple) ont dénoncé des tendances à l’accroissement de la privatisation dans le secteur de l'éducation de la petite enfance, des tendances qui accentuent l'écart socio-économique entre les enfants et affectent leurs futures opportunités en termes d'éducation.

Le rapport démontre une situation préoccupante dans le reste de du secteur de l'éducation : seuls 8 pays (le Danemark, la Slovénie, l'Autriche, la France, Chypre, l’Italie, Malte et la Bulgarie) ont quelque peu amélioré l'accès à une éducation de qualité alors que dans d'autres pays (la Finlande, le Portugal, la Pologne, la Hongrie, et la Roumanie), les politiques sur l'accès à l’éducation pour tous les enfants se sont encore affaiblies. En Pologne, par exemple, l'enseignement général obligatoire a été raccourci, ce qui selon l'étude, est susceptible d’affecter l'inégalité des résultats, les coûts et la situation des enseignant(e)s. Les recommandations du rapport veulent attirer l’attention sur les enfants migrant(e)s, et suggèrent que la Commission européenne élabore des normes saines pour l’intégration des enfants de migrant(e)s et l’assurance d’un accès à l'éducation et aux systèmes de santé.

Le CSEE se félicite des recommandations du rapport et prévient que l'insuffisance des investissements dans l'éducation et la formation porte gravement atteinte au droit à une éducation de qualité pour toutes et tous et a un effet négatif sur l'égalité et l'inclusion sociale dans l'UE.