Le CSEE exprime sa solidarité avec son organisation membre grecque « DOE » dans sa lutte pour une éducation de la petite enfance publique, gratuite et obligatoire de deux ans pour tous les enfants, dès l’âge de 4 ans.

S’appuyant sur les Conclusions du Conseil de l'Union européenne sur l’ Éducation et l’ accueil de la petite enfance, Susan Flocken, Directrice européenne, a déclaré : « L’éducation de la petite enfance a une influence positive sur l’apprentissage ainsi que sur le développement personnel et social des enfants, leur assurant le meilleur départ possible dans la vie. Elle constitue donc un élément essentiel à leur réussite scolaire, en vue d’une meilleure vie sociale et professionnelle, et d’un meilleur avenir en général ».

Reconnaissant que l’éducation est du ressort des autorités nationales et saluant la décision du gouvernement grec d’introduire une année d’école maternelle gratuite et obligatoire pour les enfants dès l’âge de 5 ans, le CSEE soutient DOE qui exige que les syndicats de l’enseignements prennent part aux négociations en vue de trouver une solution profitant à tout le pays et prévoyant un avancement de l’éducation de la petite enfance obligatoire à un âge plus précoce.