Le CSEE a publié une déclaration, adoptée par le Comité du CSEE, en réponse au document de réflexion « Digitisation, Employment and Inclusiveness » de la DG CONNECT, Commission européenne. La numérisation est une problématique de premier plan pour les les enseignant(e)s et le personnel éducatif en Europe, comme le stipule le « document de politique du CSEE sur la profession enseignante et l’utilisation des TIC au 21è siècle » adopté lors de la Conférence du CSEE à Belgrade, en 2016.

Bien que le CSEE accueille favorablement la publication de ce document de réflexion qui propose des passages pertinents pour les enseignants dans le domaine des objectifs de développement durable, notre déclaration relève toutefois quelques problématiques couvrant les trois domaines abordés dans le document de la DG CONNECT et engendrant aussi bien des défis que des opportunités numériques pour les enseignant(e)s et tout autre personnel de l’éducation. La déclaration souligne les points suivants :

  • L’éducation est un droit fondamental et un bien public qui doit être inclusif
  • Il est essentiel d’investir dans l’éducation pour l’acquisition de compétences numériques
  • Il est nécessaire de promouvoir des environnements d’apprentissage inclusifs et numériquement accessibles à tous les niveaux de l’enseignement
  • Il faut fournir aux enseignant(e)s une formation initiale et continue visant à renforcer leurs aptitudes et compétences numériques ainsi que leurs méthodes de travail

Il convient de rappeler que si la majorité des enseignant(e)s, travailleur(euse)s de l’éducation accueille favorablement la numérisation et l’utilisation des nouvelles technologies dans l’enseignement, il n’en reste pas moins que sa mise en œuvre et son intégration dans l’éducation devrait toujours se faire en consultation avec les syndicats de l’enseignement. La numérisation de l’enseignement devrait avoir pour objectif de créer des environnements d’apprentissage plus inclusifs, dans l’intérêt aussi bien des enseignant(e)s que des étudiant(e)s/élèves.


Pour lire la déclaration, veuillez cliquer ici.