Suite à la grève nationale du 15 novembre 2017 et aux négociations du 17 novembre 2017 avec le Ministère de l'éducation du Portugal représenté par la Secrétaire d'Etat Alexandra Leitão, les organisations membres du CSEE au Portugal, FENPROF (Federaçao Nacional dos Professores) et FNE (Federação Nacional dos Sindicatos da Educação), ont récemment signé une déclaration engageant les autorités et les syndicats de l’éducation à définir la base et le cadre pour négocier le déblocage de la progression de carrière dans l’enseignement et harmoniser le temps de travail du personnel de l'éducation.

Comme le CSEE l’a précédemment indiqué, les carrières dans le secteur public au Portugal sont gelées depuis près de 10 ans.

Les objectifs principaux de cette déclaration commune entre les syndicats de l'éducation et la Secrétaire d'État portugaise à l'éducation sont les suivants :

  • reconnaître que le dégel des carrières est soumis aux termes de l'article 19 du projet de loi de budget de l'État;
  • développer un processus de négociation sans préjudice aux dispositions sur le déblocage des carrières en vertu de l'article 19, afin d'atténuer l'impact du déblocage qui prend fin à présent, dans le cadre de la spécificité de la carrière d'enseignant : structuration en une seule catégorie et modèle de développement de rémunération combinant plusieurs éléments
  • définir trois variables fondamentales comme base de négociation du modèle : temps, méthode de reprise et calendrier de reprise;
  • négocier conformément au modèle concret de recomposition de carrière qui permettra la récupération des temps de service;

Cela devrait permettre une répartition temporelle des impacts budgétaires associés et assurer la durabilité et la compatibilité avec les ressources disponibles en tenant compte de la situation financière du pays. Les effets devraient se ressentir de janvier 2018 à fin 2023.

Dès lors, à compter du 15 décembre 2017, un processus de négociation devrait commencer en vue de déterminer les conditions pour le processus de reprise.

Pour en savoir plus sur cette déclaration commune, cliquez ici et ici.