Le gouvernement turc a publié Le 24 décembre 2017 deux nouveaux décrets qui ont entraîné quelques 2 756 fonctionnaires à être privés de la possibilité de travailler. Egitim Sen a signalé que près de 138 travailleurs licenciés étaient affiliés à la KESK (Confédération des syndicats des employés de la fonction publique), dont 33 membres à Egitim Sen. Selon Egitim Sen, seulement 114 fonctionnaires ont été réintégrés dans leurs fonctions.

Keskin Bayindir, Secrétaire général d'Egitim Sen, considère que "par le nombre croissant de décrets gouvernementaux, le parti au pouvoir instaure un climat de peur. Il gouverne le pays uniquement sous l'état d'urgence".

Pour en savoir plus, cliquez ici (en turc uniquement)