Le 17 janvier 2018, le SONK, une organisation membre du CSEE de l'ancienne République yougoslave de Macédoine, a pris part à une action de protestation devant les bâtiments du gouvernement suite à l'appel lancé par sa confédération - la KSS (Confédération des syndicats libres de l'ARYM).

Selon le syndicat de l'éducation, environ 4 000 affilié(e)s des 11 organisations syndicales du KSS ont exprimé leur mécontentement ce jour-là.

Les principales demandes annoncées au cours de l'action de protestation visaient à immédiatement :

- cesser de mettre la pression sur les travailleurs/euses des services publics et les représentant(e)s des syndicats et cesser de museler le mouvement syndical dans le pays ;

- augmenter les salaires dans le secteur public en fonction de l'augmentation du salaire minimum à partir d'octobre 2017 ;

- initier des négociations pour l'augmentation de salaire dans tous les secteurs ;

- entamer des négociations sur la convention collective générale pour le secteur public, notamment afin d'améliorer les prestations de sécurité sociale et les conditions de travail des travailleurs/euses des services publics.

Lors la réunion avec les représentant(e)s du gouvernement, les représentant(e)s des syndicats ont eu l'occasion d'aborder ces thématiques. Ils/Elles ont reçu l'assurance que pour la plupart des questions ouvertes, le gouvernement est disposé à traiter avec eux et à clarifier la situation.

Le CSEE continue de surveiller la situation.