Le syndicat de l’éducation, des sciences et de la culture du Kosovo (SBASHK), une organisation membre du CSEE, mène en ce 14 février 2018 une grève en raison de l'absence de mise en œuvre des six points de l'accord signé le 5 juin 2017 entre SBASHK, le Président de la République du Kosovo et le Premier ministre de la République du Kosovo.

En signe de solidarité avec son organisation membre, le CSEE se joint à la demande du SBASHK et réitère les six points qui restent à mettre en œuvre :

  • avec l’arrivée au pouvoir du gouvernement et de l'Assemblée de la République du Kosovo, la pleine mise en œuvre de la nouvelle convention collective sur l'éducation, signée le 18 avril 2017 ;
  • le traitement à l’Assemblée du projet de loi du Ministère de l'éducation, des sciences et de la technologie sur le statut du personnel enseignant des années 90;
  • la modification de la Loi sur le travail en tenant compte des suggestions faites par le SBASHK ;
  • l'introduction du projet de loi sur les salaires dans le secteur de l'éducation, en tenant compte des propositions du SBASHK ;
  • la consultation et la participation des représentations syndicales lors de l'élaboration du projet de budget de l'État ;
  • la mise en œuvre de la Loi sur la santé.

Susan Flocken, Directrice européenne du CSEE, a déclaré que « l'éducation de qualité est possible en vertu de la continuité et de la participation directe de ceux et celles qui représentent la profession. Des conditions de travail décentes, notamment un salaire décent, constituent un prérequis à une éducation de qualité dont la responsabilité incombe à chaque gouvernement. Le CSEE estime que les représentant(e)s du gouvernement de la République du Kosovo vont rapidement remplir les conditions de l'accord signé avec le SBASHK ».