Les syndicats de l'enseignement, les employeurs de l'éducation et les chefs d'établissement jouent un rôle clé dans la promotion de la citoyenneté démocratique et de l'inclusion sociale dans divers contextes éducatifs et environnements d'apprentissage. L'importance de l'éducation à la citoyenneté et de l'inclusion sociale a été mise en exergue lors du premier atelier de formation du projet conjoint CSEE, FEEE (Fédération européenne des employeurs de l'éducation) et ESHA (Association européenne des chefs d'établissement scolaire), EU CONVINCE (valeurs communes de l'Union européenne et éducation inclusive), qui s'est déroulé à Rome le 31 janvier 2019. L'atelier sur le thème «Bonnes pratiques en matière d'éducation à la citoyenneté démocratique et enseignement des valeurs communes de l'UE» a été organisé avec le soutien du partenaire du projet en Italie, FLC-CGIL, et a rassemblé environ 40 participants venant de Belgique, de Chypre, du Danemark, de France, de Grèce, d’Italie, d’Irlande, de Lettonie, du Portugal, de Roumanie, de Slovénie et des Pays-Bas.

Dominique Danau, de SAGO Research, a présenté les résultats préliminaires de l’enquête en ligne et des recherches documentaires du projet menées auprès des organisations membres du CSEE, de la FEEE et de l'ESHA. Il a expliqué que promouvoir efficacement la citoyenneté et l'éducation inclusive requiert des cadres politiques et des directives de mise en œuvre efficaces, des systèmes d'évaluation robustes, et un soutien durable au personnel éducatif et aux chefs d'établissement par le biais d'un développement professionnel initial et continu. En réponse à ces conclusions, Calin Rus, Expert du Conseil de l'Europe et Directeur de l'Institut interculturel de Timisoara (Roumanie), a présenté les compétences de la formation des enseignants en éducation interculturelle introduites par le Cadre de référence pour les compétences en matière de culture démocratique (publié récemment par le Conseil de l'Europe). En outre, la Docteure Catherine Lowry-O'Neill, de l'Ecole d'apprentissage tout au long de la vie du «Waterford Institute of Technology» (Irlande), partenaire du projet, a présenté les stratégies éducatives menées par les chefs d’établissement et les gouvernements de l’UE dans le domaine de la promotion de valeurs communes de l’UE.

Dans les groupes de travail plus restreints, les participants ont présenté leurs exemples nationaux de difficultés rencontrées par les acteurs de l’éducation lorsqu’ils enseignent la citoyenneté démocratique, les droits de l’homme et les valeurs fondamentales, ainsi que des approches et solutions innovantes et réussies en matière d’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme (aider les élèves issus de l'immigration à apprendre la langue d'enseignement, organiser des activités extrascolaires pour les faire travailler ensemble et chefs d'établissement créant un environnement sûr dans lequel enseignants et enfants se sentent libres de discuter de tous les défis). Les bonnes pratiques et les solutions suggérées par les participants à l'atelier seront également intégrées dans le Cours en ligne ouvert et massif (MOOC), préparé par le Centre interuniversitaire européen pour les droits de l'homme et la numérisation, qui se déroulera du 29 avril au 9 juin 2019 et sera ouvert à tous les acteurs de l'éducation. Le programme MOOC a été présenté par Angela Melchiorre, Coordinatrice académique des programmes en ligne, Global Campus of Human Rights.

Susan Flocken, Directrice européenne, a conclu l’atelier en déclarant: «En cette période de mutations sociétales et d'individualisme grandissant, l'éducation à la citoyenneté est particulièrement importante pour que les jeunes deviennent des citoyens responsables, conscients de leurs droits et de leurs obligations et pour qu’ils attachent une grande importance au respect mutuel, à l’égalité des chances et à la diversité. Tous les acteurs de l'éducation doivent s'unir pour garantir une éducation de qualité, une participation active et un sentiment d'appartenance à tous les apprenants, en particulier ceux qui sont défavorisés et marginalisés ». Le Secrétaire général de la FEEE, Daniel Wisniewski, a soutenu l'appel du CSEE à une action commune, à une vision et au courage, en déclarant: "Nous espérons voir naître une coopération accrue en faveur de l'éducation à la citoyenneté en Europe".

Les prochains ateliers de formation du projet se dérouleront à Paris le 5 mars 2019 ("Approche globale de l'école en tant qu'outil de prévention de la radicalisation et de l'extrémisme") et à Berlin le 2 avril 2019 ("Education à la citoyenneté numérique et démocratique à l'ère d'Internet: défis et opportunités").

Pour en savoir plus sur le projet EU CONVINCE, suivez #EUConvince# (Twitter) et #Schoolsforinclusion (Facebook).