Les syndicats d'enseignant·e·s d’Europe centrale et orientale ont pris l'engagement audacieux d'unir leurs efforts pour façonner la politique européenne et internationale. Notre organisation membre géorgienne, l’EFSTUG, a organisé la table ronde des PECO cette année. Elle a accueilli 70 militant·e·s syndicaux·ales aux côtés de ministres et de représentant·e·s de l’UE. Nous avons développé des plans et des pratiques pour la solidarité syndicale internationale, le renouveau syndical et le rôle des syndicats de l'éducation dans l'élaboration des politiques en matière d'éducation.

La table ronde des PECO se réunit tous les deux ans et réunit des organisations membres du CSEE de tous les pays de l'Europe centrale et orientale. L’événement de cette année était axé sur le renouveau syndical, la solidarité mutuelle et les moyens par lesquels les syndicats de l’éducation peuvent accroître leur influence sur la politique européenne et internationale. Pour chaque sujet, nous avons discuté des travaux du CSEE en cours et avons apprécié les présentations de collègues sur les activités de leur syndicat au niveau national.

CEE Roundtable — Tbilisi, 28-30 October 2019

Susan Flocken, Directrice du CSEE, s'est félicitée des conclusions de la table ronde des PECO. « Nos membres d'Europe centrale et orientale ont élaboré des propositions merveilleusement ambitieuses, qui vont de la communication au lobbying auprès des Nations Unies. Le CSEE et ses membres se renforcent en tant que voix clé dans la politique de l'éducation. Regardons vers l’avenir! »

Nous sommes particulièrement reconnaissant·e·s à notre syndicat hôte, l’EFSTUG, qui a apporté un soutien précieux à l’organisation de la Conférence. Nous avons parlé à la Présidente de l’EFSTUG, Maia Kobakhidze, pour recueillir ses réflexions.

EFSTUG President Maia Kobakhidze at CEE Roundtable 2019« La tenue de la table ronde en Géorgie aura un impact significatif sur le renforcement de l'autorité du travail syndical dans notre pays. Cet événement encourage non seulement les membres de l’EFSTUG, mais l'ensemble de la communauté enseignante de Géorgie à sentir qu'elle fait partie intégrante de l'Europe et participe à la construction de l'avenir de l'Europe. Discuter des défis des systèmes éducatifs européens lors de la table ronde et les comparer aux problèmes du système éducatif de notre pays montre clairement l'urgence du besoin de réformes dans notre système éducatif. Cela augmente la confiance au sein de la communauté enseignante au sujet de ces besoins de réforme. »