Suite à l'issue fructueuse d'un nouveau projet mené dans le cadre du dialogue social sectoriel européen pour l'éducation (DSSEE), le CSEE présente le rapport final ainsi qu'une déclaration suite au projet récemment clôturé : " Autonomie professionnelle, responsabilité et direction efficace ". Ce projet d'un an a été mené avec succès par les partenaires sociaux du secteur de l'éducation : le CSEE et la FEEE avec le soutien financier de la Commission européenne et a été présenté à la réunion plénière du DSSEE de 2014.

Il s'est avéré essentiel de discuter au sein du DSSEE de la mise en place d'une direction forte et efficace dans les écoles en Europe pour appuyer les évolutions nécessaires en vue de développer des systèmes éducatifs capables de faire face aux défis économiques et sociaux comme par exemple la reprise économique et la cohésion sociale.  Les deux organisations de partenaires sociaux ont toujours considéré les chefs d'établissements comme des acteurs importants établissant le lien entre la direction et les enseignants, entre les différents degrés d'éducation et de formation, les familles, la communauté et le marché du travail. Les chefs d'établissements ont également la responsabilité cruciale de s'assurer qu'enseignants et élèves disposent d'un environnement  sûr et propice pour enseigner et apprendre et d'assurer la réussite des élèves. D'après certaines études internationales, il est attendu de la part des chefs d'établissements de jouer un rôle déterminant  dans le maintien et l'amélioration de la qualité de l'enseignement. C'est pour cette raison, comme l'indique le rapport, qu'il était important de prendre comme point de départ du projet la responsabilité grandissante des chefs d'établissements en matière de qualité d'enseignement et de performance.

Le travail de recherche  et les activités d'apprentissage entre pairs aux Pays-Bas, à Malte et en Angleterre ont montré que le dialogue entre les enseignants et les chefs d'établissements, entre syndicats et employeurs, ou encore entre les écoles et la communauté sont d'une importance capitale pour garantir une direction forte, pour renforcer la confiance mutuelle et la bonne volonté permettant de parvenir à une éducation de qualité. C'est la raison pour laquelle les partenaires sociaux européens pour le secteur de l'éducation insistent sur le fait que le travail dans ce domaine reste une priorité essentielle de leurs organisations membres.

Les résultats du projet permettront, en tant que partie intégrante du travail au sein du DSSEE, d'aider les syndicats d'enseignants et leurs partenaires sociaux à renforcer l'efficacité et  l'autonomie en termes de responsabilité des établissements  et des chefs d'établissements.  Le CSEE et la FEEE se sont engagés à cette fin à promouvoir activement leur dialogue social et la déclaration conjointe à tous les niveaux.  Le directeur européen du CSEE, Martin Rømer a déclaré: "Les années de travail passées à mettre en place le DSSEE commencent à porter leurs fruits et  nous en font espérer davantage. La coopération entre partenaires sociaux au niveau européen devient de plus en plus efficace dans de nombreux domaines d'intérêt commun. Le CSEE reste déterminé à renforcer le partenariat social sectoriel européen pour le secteur de l'éducation et je pense que notre engagement à façonner une politique éducative européenne a encore été démontré à l'occasion de ce projet. Il reste à espérer que le résultat de notre travail sera utile et mis en œuvre aux niveaux nationaux."

Lire le rapport final (EN) du projet et la déclaration conjointe du DSSEE