Le 17 novembre 2017, les dirigeant(e)s politiques européen(ne)s se sont réunis à Göteborg, en Suède, à l'occasion du Sommet social pour des emplois et une croissance équitables. Cette réunion de haut niveau avait pour objectif de marquer une étape historique vers la réaffirmation de l'engagement pour un véritable modèle social européen, notamment à travers la proclamation du socle européen des droits sociaux par les dirigeant(e)s européen(ne)s. Initié par la Commission européenne en avril dernier, le socle se compose de vingt principes directeurs visant à atteindre l'égalité des chances et l'accès au marché du travail, les conditions de travail équitables, ainsi que la protection sociale et l'inclusion de tou(te)s les citoyen(ne)s.

Le 14 novembre 2017, dans le cadre du 3e projet de renforcement des capacités du Dialogue social européen sectoriel pour l’éducation (DSESE), des représentant(e)s du CSEE et de la FEEE (Fédération européenne des employeurs de l’éducation) se sont réunis avec des partenaires sociaux italiens à l’occasion de la 4e table ronde du projet. Cette réunion, tenue à Rome, a réuni des délégations des syndicats de l’enseignement italiens UIL Scuola (partenaire du projet), CISL Scuola et FLC-CGIL ainsi que des représentant(e)s des organisations d’employeurs ANINSEI et ENAIP FORMA.

Le CSEE vient de publier une déclaration sur les négociations du Brexit adoptée par le Comité du CSEE lors de sa réunion d’octobre 2017. Cette déclaration se penche sur les conséquences potentielles du Brexit sur le secteur de l’éducation et sur la profession enseignante. Par ailleurs, elle invite les parties engagées dans les négociations à garantir en priorité la protection de l’emploi, les conditions de vie et les droits syndicaux des enseignant(e)s, et non pas un accord de libre-échange fondé sur l’érosion des salaires et des pensions, la perte des avantages sociaux, la déréglementation fiscale et la détérioration des normes professionnelles.

Le CSEE a publié une déclaration, adoptée par le Comité du CSEE, en réponse au document de réflexion « Digitisation, Employment and Inclusiveness » de la DG CONNECT, Commission européenne. La numérisation est une problématique de premier plan pour les les enseignant(e)s et le personnel éducatif en Europe, comme le stipule le « document de politique du CSEE sur la profession enseignante et l’utilisation des TIC au 21è siècle » adopté lors de la Conférence du CSEE à Belgrade, en 2016.

Le CSEE a le plaisir d’annoncer qu’il est désormais membre du « forum consultatif sur l’appui en matière d’asile » du Bureau européen d’appui en matière d’asile (BEAA) dont le siège se situe à La Valette (Malte). Le BEAA est une agence décentralisée de la Direction générale des services d'immigration de la Commission européenne. Fondé en 2011, le forum consultatif du BEAA sert de réseau de coopération et d’échange d’informations avec les organisations de la société civile actives dans le domaine de l’asile.

En prévision du sommet social de l'UE à Göteborg le 17 novembre, le CSEE rejoint la CES dans son appel aux dirigeants européens pour qu'ils proclament le socle européen des droits sociaux (SEDS) et œuvrent pour une Europe plus sociale et équitable. L'égalité des sexes est l'une des pierres angulaires du SEDS, car elle établit les conditions d'égalité des chances et de travail, l'égalité des conditions de carrière et le salaire égal pour un travail de valeur égale pour les hommes et les femmes.