Avec la présentation de ce rapport, la CSI-CSIF entend sensibiliser au climat de tension dans les classes et à la nécessité de parvenir à un pacte social permettant à tous les acteurs de la communauté éducative, les médias, les politiciens, la société civile et les partenaires d’être impliqués dans la transformation des institutions éducatives en espaces de «tolérance zéro» face à toute manifestation de violence.

Le 22 janvier 2018 a eu lieu à Bruxelles la première réunion du Groupe consultatif ayant pour objectif de lancer le nouveau projet dirigé par le CSEE «Partenaires sociaux sectoriels européens dans l'éducation pour promouvoir l'intégration effective des migrants et des réfugiés dans l'éducation». Ce projet de deux ans, cofinancé par la Commission européenne, doit permettre de fournir une réponse conjointe des partenaires sociaux dans le domaine de l'éducation afin de garantir une intégration réussie aux étudiants issus de l'immigration en Europe.

Le 16 janvier 2018, la Fédération syndicale libre de l'éducation (FSLI), l'une des organisations membres du CSEE en Roumanie, a appelé les responsables gouvernementaux en Roumanie à faire face à leurs responsabilités et à ne pas conduire le pays vers l'instabilité économique et sociale.

Le gouvernement turc a publié Le 24 décembre 2017 deux nouveaux décrets qui ont entraîné quelques 2 756 fonctionnaires à être privés de la possibilité de travailler. Egitim Sen a signalé que près de 138 travailleurs licenciés étaient affiliés à la KESK (Confédération des syndicats des employés de la fonction publique), dont 33 membres à Egitim Sen. Selon Egitim Sen, seulement 114 fonctionnaires ont été réintégrés dans leurs fonctions.

Aujourd’hui, 18 décembre 2017, à l’occasion de la Journée internationale des migrant(e)s, le CSEE a le plaisir d’annoncer le coup d’envoi du projet mené conjointement avec la FEEE, intitulé « Initiative des partenaires sociaux sectoriels européens de l’éducation pour promouvoir l’intégration efficace des migrant(e)s et des réfugié(e)s aux systèmes éducatifs ». Cofinancé par la Commission européenne, ce projet qui sera mené de 2017 à 2019, est une réponse directe des partenaires sociaux de l’éducation à la crise des migrant(e)s et des réfugié(e)s et à la privation de leur accès à une éducation de qualité.

Le 7 décembre 2017, le Conseil de l'UE a adopté les Conclusions du Conseil sur les Mesures renforcées en vue de réduire la ségrégation sexuelle horizontale dans l'éducation et l'emploi. Les Conclusions sont basées sur le rapport intitulé «Ségrégation sexuelle dans l'éducation, dans la formation et sur le marché du travail» préparé par l'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes (EIGE) à la demande de la Présidence estonienne du Conseil de l'UE. Le CSEE a eu l'occasion d'examiner et de contribuer au rapport de l'EIGE avant sa présentation au Conseil.