Le 8 mars marque la Journée internationale de la femme. Cette année, la campagne menée par ONU Femmes aura pour thème prioritaire « Les femmes dans un monde du travail en mutation : planète 50/50 d’ici 2030 » et visera à sensibiliser à la situation particulière des femmes au sein du marché du travail, à l’heure de la mondialisation et du développement numérique en pleine expansion.

Le Conseil de l’Union européenne a mis en exergue l’importance de l’éducation inclusive de haute qualité pour l’avenir de l’Union européenne dans ses Conclusions sur l’inclusion dans la diversité afin d’assurer une éducation de qualité élevée pour tous, adoptées le 17 février.

Le 22 février 2017, le Haut Conseil français à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) a publié un rapport sur l’égalité des genres dans l’éducation. Le HCEfh reconnaît le rôle essentiel que jouent les écoles dans la réalisation d’une société équitable à l’avenir. Rappelant que, à l’instar de l’ensemble de notre société, le personnel de l’éducation a intégré des stéréotypes de genre qu’il reproduit dans le processus éducatif, le HCEfh souligne de manière critique le manque de formation complémentaire consacrée à l’égalité dans l’éducation.

Le 15 mars 2017, divers syndicats de l’enseignement se mobiliseront à l’occasion de la Journée mondiale d’action contre la précarité dans l’enseignement supérieur et la recherche. Cette journée d’action à l’initiative de la Fédération mondiale des travailleurs/euses scientifiques (FMTS) est soutenue par plusieurs associations internationales et divers syndicats de l’enseignement nationaux français, portugais et sénégalais : SNCS-FSU, SNEP-FSU, SNESUP-FSU, SNTRS-CGT (France), ABIC, FENPROF et OTC (Portugal).

Les médias turcs ont soutenu les témoignages de solidarité exprimés en masse par les syndicats de l’éducation, suite à la deuxième mission organisée par l’IE/CSEE à Ankara, en Turquie. Les rapports des médias locaux ont pointé du doigt l’absence de volonté des autorités turques de rencontrer la délégation de la mission visant à mettre un terme à la répression des enseignant(e)s du pays et aux violations systématiques de leurs droits.

Le 22 février 2017, le CSEE a tenu la première réunion du Groupe consultatif de son nouveau projet « Initiatives des syndicats de l’enseignement en faveur de la profession enseignante : renforcer la capacité des syndicats de l’enseignement pour mieux représenter les besoins professionnels des enseignant(e)s au sein du dialogue social ». Ce projet a pour objectif de développer la capacité des syndicats de l’enseignement en vue de défendre les besoins professionnels des enseignant(e)s et mettre en avant leurs problèmes professionnels – une thématique d’importance cruciale au sein du dialogue social pour le secteur de l’éducation. Ce projet d’une durée de deux ans (2017-2018) est cofinancé par la Commission européenne.