researchLe CSEE joue un rôle particulièrement important dans l'adoption des politiques de l'UE en matière de recherche, l'instauration du cadre de l'Espace européen de la recherche et l'adoption du programme Horizon 2020, et suit de près les travaux de l'Institut européen d'innovation et de technologie.

Le CSEE considère que la recherche doit contribuer à améliorer la démocratie en Europe, à développer une analyse critique de la société, à préparer l'avenir et à appréhender les problèmes mondiaux. La recherche doit également permettre d'améliorer la citoyenneté européenne, particulièrement en période de crise économique et financière.

Le CSEE, par l'intermédiaire de l'Internationale de l'Education, a contribué à l'élaboration de la Charte européenne des chercheurs et du Code de conduite pour le recrutement des chercheurs.

Affiliations

Les organisations membres du CSEE représentent et affilient les chercheurs dans les secteurs suivants :

  • éducation publique
  • instituts d'enseignement supérieur privés
  • instituts de recherche pédagogique privés
  • secteurs publics autres que l'éducation
  • secteurs privés autres que l'éducation

En 2014, la DG Recherche de la Commission européenne a entamé les discussions avec le CSEE et le FEEE (Fédération européenne des employeurs de l'éducation) concernant le projet RESAVER, un fonds de pension paneuropéen pour les institutions de recherche.
Depuis janvier 2013, le CSEE est membre du Groupe institutionnel de la Commission européenne pour la gestion stratégique des ressources humaines, chargé de la mise en place de la Stratégie de gestion des ressources humaines dans le domaine de la recherche (HRS4R). Cette dernière a pour but de soutenir et de financer les organisations en vue de la mise en œuvre de la Charte européenne du chercheur et du Code de conduite pour le recrutement des chercheurs.

Dialogue social européen pour la recherche

Le Dialogue social sectoriel européen pour l'éducation entre le CSEE et la FEEE couvre également le secteur de la recherche.
En 2015, la FEEE et le CSEE ont adopté une Déclaration conjointe, intitulée « Soutenir les chercheurs en début de carrière au sein de l'enseignement supérieur en Europe », dans le cadre du Dialogue social sectoriel européen pour l'éducation. Les deux partenaires sociaux européens pour le secteur de l'éducation - CSEE et FEEE - ont collaboré durant les années 2013 et 2014 dans le cadre du projet « Soutenir les chercheurs en début de carrière au sein de l'enseignement supérieur en Europe - Le rôle des organisations d'employeurs et des syndicats ». Ces travaux sont soutenus par la Commission européenne au travers de sa ligne budgétaire pour le dialogue social et les relations industrielles (Projet UE DGV VS/2013/0399).
La Déclaration conjointe souligne l'engagement de la FEEE et de la CSEE à améliorer la qualité de l'éducation et de la recherche en Europe, ainsi que leur volonté de contribuer activement à l'instauration de l'Espace européen de la recherche. L'objectif de cette déclaration est triple, reflétant les aspirations des partenaires sociaux européens :

  • Mieux comprendre et appréhender les problèmes spécifiques auxquels se heurtent les chercheurs en début de carrière en Europe, en examinant les différents rôles et approches des syndicats et des employeurs, ainsi que les options possibles pour y répondre.
  • Participer au dialogue social européen entre les organisations d'employeurs et les syndicats du secteur de l'éducation, avec pour objectif plus spécifique de poursuivre les travaux menés actuellement par le Groupe de travail 3 dédié à l'enseignement supérieur et à la recherche, et d'améliorer la coordination, le fonctionnement et l'efficacité du Dialogue social sectoriel européen pour l'éducation.
  • Impliquer les institutions européennes et les autres parties prenantes, et les informer des terrains d'entente et des points de vue partagés concernant les chercheurs en début de carrière.

Politique

En 2014, la Conférence de Vienne du CSEE a adopté un Document d'orientation politique sur les jeunes chercheurs et les doctorants. Ce document dresse la liste des besoins des chercheurs au cours de leurs premières années de service - candidats doctorants ou chercheurs en début de carrière - et adresse des recommandations aux organisations membres du CSEE pour les aider à relever ces défis.

En 2013, le Comité du CSEE a adopté les Recommandations sur l'organisation des chercheurs, mettant en lumière les obstacles auxquels sont confrontés les chercheurs en Europe lorsqu'il s'agit de faire valoir leurs droits en tant que travailleurs. Le document renferme également une liste de recommandations adressées aux organisations membres en vue de renforcer leur capacité de travail en faveur du personnel de la recherche.

En 2012, le Groupe de travail du Dialogue social sectoriel européen pour l'éducation, en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche, s'est penché sur trois domaines prioritaires : égalité des genres, environnement des chercheurs en début de carrière et mobilité du personnel universitaire en Europe. Les partenaires sociaux nationaux - employeurs et syndicats - avaient sélectionné ces trois thématiques en 2011, au cours des sessions précédentes du groupe de travail. En 2012, les membres du groupe de travail ont échangé des exemples nationaux, principalement institutionnels, illustrant les différentes politiques et applications concrètes dans ces trois domaines.

La Résolution intitulée « La lutte contre la crise, une contribution essentielle de l'enseignement supérieur et de la recherche » (2012) a été adoptée par la Conférence du CSEE - la Conférence régionale de l'Internationale de l'Education - réunie à Budapest du 26 au 28 novembre 2012. La réduction massive constatée aujourd'hui dans les investissements réalisés dans la recherche fondamentale et la recherche en sciences humaines ou sociales mettra vraisemblablement en péril le développement de la recherche à long terme. La recherche fondamentale ainsi que les disciplines qui n'entraînent pas de retombées économiques immédiates mais développent les connaissances ou élèvent la qualité de vie des citoyens doivent bénéficier d'un important soutien. La recherche doit se développer pour faire face aux besoins économiques du moment : c'est là un volet important des missions de recherche, sans en être pour autant l'aspect unique.

La Déclaration du CSEE sur le programme Horizon 2020 – Programme-cadre pour la recherche et l'innovation (2012) souligne que la recherche et la science sont deux éléments de première importance pour résoudre divers problèmes qui se présentent à différents niveaux de la société, qui ne devraient pas chercher sciemment à résoudre les difficultés économiques d'apparition récente. Le CSEE souscrit à l'objectif énoncé dans le programme Horizon 2020, prévoyant de mieux soutenir les chercheurs, s'agissant de leur carrière et de leur mobilité, et de faire de la recherche une profession plus attrayante.

Plus d'informations
Circulaire du CSEE 3/2012 : Horizon 2020
Circulaire du CSEE 3/2011 : Modifications de la politique de recherche dans l'UE concernant la création d'une politique en matière de recherche et du Programme Horizon 2020.