COVID-19: en Italie, 400.000 travailleur·euse·s de l'éducation se rassemblent en ligne afin de protester pour de meilleures conditions d'emploi et de travail pendant la crise du COVID-19 et au-delà

Infos actuelles: 26 mai 2020

L’épidémie de COVID-19 est une crise de santé publique totalement différente de tout ce à quoi l’Europe a été confrontée depuis de nombreuses années. Alors que le personnel éducatif et ses syndicats sont aux prises avec l'épidémie, nous soutenons et informons les organisations membres dans toute la mesure possible.

L’impact du COVID-19 sur l’emploi et les conditions de travail des travailleur·euse·s de l’éducation est considérable et ne peut être traité qu’en consultation avec les syndicats de l’éducation. En Italie, les organisations membres du CSEE mobilisent le personnel enseignant en ligne à travers plus de 200 rassemblements contre l'absence de négociations sur l'emploi et les conditions de travail pendant la pandémie et en vue de la réouverture. Les rassemblements en ligne ont réuni environ 400.000 travailleur·euse·s de l'éducation, dans une manifestation d'unité, de solidarité et de cohésion de la communauté éducative en présence de situations d'urgence.

Les systèmes éducatifs en Europe et leurs personnels ont été en première ligne de la crise du COVID-19, avec de graves conséquences sur l’emploi et les conditions de travail. Depuis le début de la pandémie qui a gravement frappé le pays et les mesures de fermeture des écoles, les enseignant·e·s et les autres personnels de l'éducation ont dû passer, en situation d'urgence, à l'enseignement à distance, avec des problèmes professionnels et techniques, entraînant entre autres conséquences négatives, une charge de travail et un stress supplémentaires et une aggravation des défis préexistants de faible financement et de haute précarité.

En Italie, les syndicats de l’éducation se sont battus sans relâche, depuis le début de cette pandémie, pour la protection des enseignant·e·s et des autres personnels de l’éducation, et pour le maintien du dialogue social et de la négociation collective pour garantir des conditions d’emploi et de travail équitables. Cependant, suite à la réticence du ministère italien de l'Éducation de s'engager dans le dialogue social face à cette situation d'urgence, cinq syndicats de l'éducation, dont les organisations membres du CSEE FLC CGIL, CISL Scuola et UIL Scuola, ont organisé le personnel enseignant malgré les mesures de distanciation physique dues à la situation actuelle dans une série de rassemblements en ligne innovants, afin de faire la lumière sur l'emploi et les conditions de travail de tou·te·s les enseignant·e·s et du personnel éducatif pendant le confinement et les défis de la réouverture sûre des écoles, et en particulier: les conditions de travail lors des examens nationaux, le recrutement de travailleur·euse·s pour la prochaine année scolaire, l'utilisation d'outils d'enseignement à distance et les conditions de travail dans l'enseignement à distance, ainsi que les conditions de santé et de sécurité lors de la réouverture des écoles en septembre 2020. Rassemblant au total 400.000 travailleur·euse·s de l'éducation, soit un tiers de l'effectif actuel employé dans le système national d’éducation publique, les manifestations en ligne ont constitué, néanmoins, un exemple largement positif de mobilisation virtuelle.

Pour lire la déclaration commune annonçant ces rassemblements en ligne, veuillez cliquer ici (disponible en italien uniquement).

Nous contacter

Le Secrétariat du CSEE envoie sa solidarité à tous les enseignant.e.s, universitaires, et autres professionels de l'éducation, ainsi qu'à tous leurs syndicats de l'éducation, alors qu’ils font face à cette crise sans précédent. Nous invitons les organisations membres du CSEE à informer le Secrétariat du CSEE des défis qu'elles rencontrent, comment elles y répondent, quelles sont les bonnes pratiques qu’elles ont développées et quels sont leurs besoins de soutien de la part de la famille du CSEE. Veuillez nous contacter à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Cet article est apparu en premier lieu sur le site de l'IE.