Message de solidarité de la Directrice européenne

L’épidémie de COVID-19 est une crise de santé publique totalement différente de tout ce à quoi l’Europe a été confrontée depuis de nombreuses années. Alors que le personnel éducatif et ses syndicats sont aux prises avec l'épidémie, nous soutenons et informons les organisations membres dans toute la mesure possible.

Alors que les enseignants et le personnel éducatif de toute l'Europe sont aux prises avec l'épidémie de COVID-19, nous envoyons un message de solidarité et de soutien aux syndicats de l'éducation.

L’épidémie de COVID-19 est une crise de santé publique totalement différente de tout ce à quoi l’Europe a été confrontée depuis de nombreuses années. En tant que Directrice européenne du CSEE, famille syndicale qui représente des millions de membres du personnel de l’éducation à travers l’Europe, je voudrais transmettre un message de solidarité à nos organisations membres.

Comme vous pouvez le constater, je m’adresse à vous depuis mon domicile. Les locaux du CSEE sont fermés dans le cadre du confinement appliqué en Belgique en réponse à l’épidémie. Nous avons dû annuler ou reporter certaines réunions, mais l’équipe du secrétariat du CSEE poursuit sa mission en télétravail. Nous sommes disponibles pour vous aider dans toute la mesure du possible.

En cette période angoissante, le CSEE est solidaire de ses organisations membres dans toute l’Europe et des millions de travailleur·euse·s qu’elles représentent. La situation diffère d’un pays à l’autre, mais les professionnel·le·s de l’éducation ont un rôle essentiel à jouer et nous relèverons ce défi ensemble. Le type de solidarité sur lequel est fondé le CSEE est exactement ce dont nous avons besoin actuellement.

Nous devrons également rester uni·e·s dans les semaines et mois qui viennent. Il est impossible de prévoir l’évolution de la crise du COVID-19 au cours de l’année à venir ni l’impact qu’elle aura sur nos vies, nos sociétés et nos économies. Cette crise a toutefois révélé que les gouvernements européens ne doivent pas répéter les erreurs des politiques d’austérité. Nous ne pouvons pas nous permettre une autre décennie de sous-investissement généralisé. Les restrictions dans les services publics comme l’éducation ne seront pas la solution, quels que soient les moyens engagés pour traverser cette crise. Ces services, leurs travailleur·euse·s et les citoyen·ne·s qui en dépendent ne doivent pas être les prochaines victimes du COVID-19 et le CSEE veillera à ce que le monde entier le sache !

Les établissements scolaires et leurs travailleur·euse·s sont pris au piège de cette crise inquiétante et qui évolue rapidement. Celles et ceux qui travaillent encore essaient d’assurer leur sécurité et celle de leurs élèves dans un environnement où il est difficile de contrôler la contagion. Dans de nombreux pays, les écoles, les universités et les autres établissements scolaires sont fermés ou annulent leurs cours.

La situation pourrait avoir un impact majeur sur les jeunes vulnérables et leurs familles. L’apprentissage en ligne ou en autonomie ne convient pas à tou·te·s et certain·e·s dépendent des écoles pour obtenir l’aide sociale ou un repas chaud quotidien.

Les enseignant·e·s et les employé·e·s de l’éducation seront aussi confrontés à des moments difficiles. Il·elle·s doivent souvent s’adapter rapidement à de nouvelles méthodes de travail et d’interaction avec les élèves. Bien sûr, il·elle·s feront tout leur possible pour les aider, mais cela ne doit pas être synonyme de dégradation totale de leurs salaires et de leurs conditions de travail.

Les syndicats de l’enseignement font un excellent travail pour surmonter tout cela. Ils informent leurs membres, fournissent des conseils pratiques et s’assurent que les gouvernements prennent en compte l’impact des mesures sur le personnel de l’éducation. Dans de nombreux pays, ils sont directement impliqués dans la planification des mesures à appliquer au secteur de l’éducation.

Je souhaite beaucoup de courage aux organisations membres du CSEE pour les semaines à venir et je les remercie pour tout ce qu’elles font pour aider les enseignant·e·s et le personnel de l’éducation à travers l’Europe.