Les membres du Comité du CSEE se réunissent pour discuter de l'impact de la crise du COVID-19 sur le secteur de l'éducation

L’épidémie de COVID-19 est une crise de santé publique totalement différente de tout ce à quoi l’Europe a été confrontée depuis de nombreuses années. Alors que le personnel éducatif et ses syndicats sont aux prises avec l'épidémie, nous soutenons et informons les organisations membres dans toute la mesure possible.

Depuis des mois maintenant, les syndicats nationaux de l'éducation se mobilisent sans relâche pour aider et défendre leurs membres, au nom du personnel éducatif, mais aussi au profit de l'ensemble de la communauté scolaire, pour un soutien clair du secteur de l'éducation en ces temps de crise sans précédent.

Plus tôt cette semaine, à l'occasion du webinaire du Comité du CSEE sur le COVID-19, les membres du Comité ont discuté de l'impact de la crise du COVID-19 sur le secteur de l'éducation du point de vue de leurs expériences nationales afin d'établir une large position commune sur la voie à emprunter pour sortir de cette crise. Au cours du webinaire, les participant·e·s ont partagé leurs préoccupations concernant la crise du COVID-19 aux niveaux mondial et régional et ont présenté des exemples nationaux concernant la transition vers l'enseignement à distance et ses enjeux, ainsi que les défis concernant l'inclusion et l'équité dans l'éducation pendant et après la crise du COVID-19.

Figuraient parmi les nombreux défis partagés dans toute la région:

  • L'implication des syndicats de l'éducation et le respect du dialogue social dans le processus d'élaboration et de mise en œuvre de mesures pour répondre à la pandémie dans le secteur de l'éducation;
  • La garantie de l'égalité d'accès de tout le personnel enseignant et des étudiant·e·s au matériel d'enseignement à distance;
  • L’impact de la transition vers l’enseignement à distance sur l’emploi et les conditions de travail du personnel enseignant, et en particulier des travailleur·euse·s les plus précaires;
  • Les préoccupations concernant l'impact de la crise du COVID-19 sur les économies nationales et les conséquences pour le financement public de l'éducation et les réductions potentielles des budgets de l'éducation.

Les participant·e·s ont affirmé leur détermination à continuer de lutter pour une éducation publique de qualité pour toutes et tous et des conditions de travail équitables, sûres et saines pour tout le personnel de l'éducation, pendant et après la pandémie mondiale actuelle.