L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) a publié plusieurs rapports sur la situation des droits fondamentaux des réfugié(e)s arrivant dans les Etats membres de l’UE, notamment en Autriche, en Bulgarie, en Allemagne, en Grèce, en Hongrie, en Italie et en Suède. Dans ces rapports, la FRA se concentre plus particulièrement sur la protection des enfants et se livre à une identification des défis à relever dans six domaines prioritaires en lien avec cette problématique, notamment l’identification des enfants à risque et la désignation d’accompagnateurs/trices qualifié(e)s pour escorter les enfants non accompagnés - deux aspects importants qu’il est nécessaire d’améliorer pour garantir les droits fondamentaux des enfants.

Par ailleurs, les structures d’accueil doivent être mieux adaptées à l’encadrement des enfants non accompagnés, dans la mesure où tout manquement dans ce domaine risquerait de les exposer à l’exploitation, à la violence ou à d’autres abus. Dans sa déclaration sur les réfugié(e)s et l’éducation, le CSEE insiste sur l’importance de prendre en charge les enfants non accompagnés arrivant en Europe et de les confier en toute sécurité à des structures d’accueil appropriées. Les retards dans l’enregistrement des demandeurs/euses d’asile et les difficultés d’accès la protection internationale ont également été identifiés comme des problèmes majeurs pour le regroupement familial et la protection des droits des enfants et des familles.

Pour en savoir davantage sur les moyens de mieux protéger la situation des enfants réfugiés, cliquez  ici.