La Conférence statutaire 2016 du CSEE se tiendra la semaine prochaine, du 6 au 8 décembre à Belgrade, en Serbie. Les enseignant(e)s et les autres personnels de l'éducation doivent faire face à divers défis comme le développement technologique, la pression accrue du marché du travail et la croissance des inégalités. Par ailleurs, les enseignant(e)s jouent un rôle essentiel pour l’intégration des réfugié(e)s et des migrant(e)s dans l’éducation et l’emploi. C’est pourquoi la Conférence est intitulée « Autonomisation des syndicats de l’éducation : la clé de la promotion de l’éducation de qualité ». Elle abordera le rôle des syndicats de l’éducation dans le cadre de ces développements. L’IE/le CSEE et ses organisations membres sont des contributeurs clés au développement de la profession enseignante et d’une éducation de haute qualité en Europe.

L’une des principales résolutions dont l’adoption est prévue pendant la Conférence vise à répondre aux défis et propose des solutions envisageables pour renforcer les syndicats de l’éducation, ainsi que le dialogue social. Le débat sur la résolution Autonomisation des syndicats de l’éducation : la clé de la promotion de l’éducation de qualité sera initié le mardi 6 décembre, première journée de la conférence. La résolution met l’accent sur l’engagement des organisations membres de l'IE/du CSEE en faveur :

  • de la lutte pour des conditions de travail, des paiements et des retraites adéquats, pour la valorisation de la profession enseignante au travers de la négociation collective et pour un rôle prépondérant dans la prise de décision politique ;
  • du plaidoyer en faveur d’un investissement durable et approprié dans l’éducation afin d’assurer une éducation de grande qualité, des écoles bien équipées, des classes de taille correcte et le développement professionnel des enseignant(e)s ;
  • de la promotion de la diversité et de l’égalité au travers du droit à l’affiliation et du soutien pour tous les personnels de l'éducation, quel que soit leur contexte socio-économique, leur genre, leur âge, leurs croyances ou convictions religieuses et au travers des femmes et des jeunes occupant des postes de dirigeant(e)s syndicaux/ales ;
  • du soutien à la coopération et à la solidarité au sein des syndicats de l'éducation et de la contribution aux résultats de l’IE/du CSEE ;
  • de la définition de stratégies pour le développement des capacités des syndicats de l’éducation et de l’augmentation des affiliations.

Le site Web de la conférence est accessible ici.