Quels étaient les objectifs du projet?

equalityCe projet, visant l'éducation de qualité, avait pour objectif principal la mise en œuvre et le renforcement des actions syndicales pour l'égalité des genres, tout particulièrement en période d'austérité. Il entendait poursuivre l'amélioration de la compréhension des syndicats d'enseignants nationaux en matière d'égalité des genres et promouvoir les actions syndicales en vue d'assurer l'égalité au sein même des structures syndicales et de la profession enseignante dans un contexte de crise économique. Ce projet a permis de poursuivre le travail accompli par le CSEE et ses organisations membres dans ce domaine et continuer à soutenir la mise en œuvre du Plan d'action du CSEE sur l'Égalité des genres et des recommandations du Comité permanent pour l'égalité du CSEE à travers les organisations membres du CSEE.

Les objectifs spécifiques étaient:

  1. Viser l'éducation de qualité, continuer à sensibiliser les organisations membres du CSEE aux questions d'égalité des genres au sein des syndicats d'enseignants et dans la profession enseignante ainsi qu'aux priorités, politiques et instruments européenne dans ce domaine en mettant sur pied une plateforme en ligne sur les questions d'égalité (groupe SharePoint)
  2. Analyser la situation réelle dans le domaine de l'égalité des genres et l'impact qu'a la crise sur celle-ci dans le secteur de l'éducation et au sein des structures des syndicats d'enseignants de l'UE/AELE et des pays candidats.
  3. Soutenir les syndicats d'enseignants dans la poursuite de la mise en œuvre et du contrôle de Cadre d'actions CES-UNICE/UEAPME-CEEP sur l'égalité hommes-femmes et la Charte de la CES sur le "Gender mainstreaming" dans les syndicats dans le secteur de l'éducation aux niveaux national, régional et local.
  4. Évaluer la mise en œuvre du Plan d'action du CSEE sur l'égalité des genres et soutenir les organisations membres du CSEE dans la mise en place de nouvelles actions dans ce domaine, en particulier dans un contexte d'austérité.

Quelle était la méthodologie?

Un groupe consultatif était chargé de planifier et de mener à bien le projet. Les membres du groupe consultatif ont soutenu l'activité grâce à leur expertise et leurs connaissances en la matière. Ils ont activement contribué au séminaire et à la conférence de clôture du projet. Le projet était mené avec l'aide d'une experte qui a assisté le groupe consultatif dans l'élaboration de l'enquête et dans l'analyse des informations récoltées. Par le biais d'un appel d'offres, le CSEE a désigné Angelika Striedinger, de l'Université de Vienne, comme experte du projet.

L'initiative a bénéficié, en outre, de l'aide de l'expert du projet qui a assisté le groupe consultatif dans l'élaboration de l'enquête et était en charge de l'analyse des informations récoltées.

Une plateforme en ligne (groupe SharePoint) à l'attention des représentants des organisations membres du CSEE en charge des questions d'égalité a servi de réseau de diffusion des évolutions et des résultats du projet. Elle est mise à jour régulièrement au moyen d'informations pertinentes sur les questions d'égalité des genres.

Quelles étaient les activités du projet?

​Pour atteindre les objectifs pendant la durée du projet, plusieurs activités ont été planifiées pour cette période d'un an. Ces activités comprennaient une enquête en ligne, un séminaire et une conférence finale. Le CSEE a élaboré une série de principes directeurs visant à soutenir les organisations membres du CSEE dans la mise en place de nouvelles actions dans le domaine de l'égalité des genres, en particulier dans un contexte d'austérité.

91911569Enquête en ligne: 1 fevrier - 8 mars 2014

L'enquête en ligne menée auprès des organisations membres du CSEE avait pour but d'analyser l'impact réel de la crise sur l'égalité dans le secteur de l'éducation et au sein des structures des syndicats d'enseignants. Elle a permis de dégager des expériences/pratiques positives parmi les stratégies et actions menées par les syndicats d'enseignants dans ce domaine, aux niveaux national et régional. Par ailleurs, l'enquête était menée en parallèle avec l'enquête annuelle du 8 mars de la CES afin de fournir au CSEE un aperçu plus détaillé des contributions dans le secteur de l'éducation. L'enquête a également servie de base à la préparation des discussions du séminaire du projet. 

ETUCE Equality Project-2013 2014element51Séminaire: 7 mai 2014, Utrecht

Sur la base des résultats de l'enquête en ligne, les 50 participant(e)s au séminaire ont eu la possibilité d'analyser les différentes approches nationales (expériences fructueuses) concernant la promotion de l'égalité des genres au sein des syndicats d'enseignants et de la profession enseignante en période d'austérité. Des expert(e)s en matière d'égalité des genres ont partagé leurs connaissances avec les participant(e)s. En outre, ces derniers/dernières ont été invité(e)s à discuter, en groupes de travail, des compétences nécessaires pour assurer l'égalité des genres dans la profession enseignante en période d'austérité et à contribuer à l'élaboration des principes directeurs sur l'égalité des genres dans les syndicats d'enseignants et la profession enseignante dans un contexte d'austérité.

80620212Conférence de clôture: 25-26 septembre 2014, Sofia

L'activité principale du projet consistait en une conférence de clôture de deux jours qui s'est tenue à Sofia, en Bulgarie, et qui a accueilli 80 participants issus des syndicats d'enseignant(e)s nationaux. Les participants y ont eu la possibilité de discuter de principes directeurs pour la mise en œuvre et le renforcement des actions syndicales en faveur de l'égalité des genres dans un contexte d'austérité et d'approuver ce dernier. Des représentants de la FEEE (Fédération européenne des employeurs de l'éducation) et d'autres parties prenantes ont été invités à prendre part à cette réunion et à nuancer l'analyse.

Quels étaient les membres du groupe consultatif?

logo-SEBlogo znpUnsa-EducationAOBfull

 

 lararforbundetlogouilscuolaASTILogo RGB AW

Dans le cadre de ce projet, le CSEE a bénéficié de la collaboration de sept syndicats d'enseignant(e)s. Le projet était guidé par un groupe composé de:

  • Kounka Damianova, SEB – Bulgarie
  • Rossella Benedetti, UIL Scuola – Italie
  • Trudy Kerperien, AOb– Pays-Bas
  • Hélène Hémet, UNSA – France
  • Dorota Obidniak, ZNP – Pologne
  • Ann-Christin Hartmann, Lärarförbundet – Suède
  • Maire Mulcahy, ASTI – Irlande

Quelle était la stratégie de diffusion?

dissemLes rapports du séminaire et de la conférence finale, y compris les orientations pratiques, ont été distribués par le biais de clés USB (1000 copies) et sont disponibles sur les site web des partenaires du projet ainsi que sur la nouvelle plateforme en ligne sur les questions d'égalité.
Les rapports du séminaire et de la conférence finale ont été traduits de l'anglais vers le français. Les principes directeurs et le rapport du projet sont disponibles en anglais, français, allemand, espagnol et russe.
Les résultats du projet ont été diffusés par voie électronique auprès des organisations et des enseignants individuels affiliés aux syndicats nationaux. Les rapports des différentes activités ont été distribués par le biais des bulletins d'informations du CSEE et des partenaires du projet et disponibles sur leurs sites web respectifs, y compris celui du CSEE.

En savoir plus sur l'impact de la crise sur les enseignants