À Hambourg, à Berlin et en Basse-Saxe, le parti d'extrême droite allemand "Alternative pour l’Allemagne (AfD)" a récemment mis en place de prétendus portails d'enregistrement pour signaler les enseignants qui critiquent l’AfD, permettant ainsi de les dénoncer. Des plates-formes similaires ont été créées dans d’autres pays, par exemple aux Pays-Bas, qui compromettent des débats critiques sur des contenus liés à la politique, et dans certains cas les rendent impossibles. Le GEW recommande à ses membres de lutter contre ces développements et de montrer leur attachement aux valeurs universelles et à la liberté d’expression plutôt que de se brider – suite à la demande du AfD aux parents et aux enseignants d’exposer les enseignants sur des plateformes de déclaration en ligne. Le VBE souligne l’importance de cette possibilité de traiter des questions controversées et sensibles entre enseignants et élèves dans les écoles dans le respect des principes de la liberté académique et de la neutralité afin de promouvoir la pensée critique, le dialogue interculturel et la compréhension mutuelle.

Le CSEE, ainsi que le GEW et le VBE, s’opposent résolument à ces portails en ligne où les étudiants dénoncent leurs enseignants pour des influences partisanes présumées qui conduisent à un climat scolaire dangereux et méfiant. À travers ces portails en ligne, l’AfD utilise des mesures antidémocratiques pour interférer avec les idées politiques et saper les environnements d’apprentissage scolaire. Le GEW et le VBE estiment que c’est un devoir social d’appuyer les enseignants dans leurs efforts pour éduquer aux droits de l’homme et à la citoyenneté démocratique, et de plaider en faveur de la tolérance, du respect et de la compassion. La démocratie a besoin de démocrates convaincus et engagés. Une éducation de qualité repose sur de fortes cultures démocratiques au sein des écoles, où élèves et enseignants jouissent d'une liberté d'expression et d'une autonomie professionnelle absolues, qui constituent les valeurs fondamentales de la société.

Susan Flocken, Directrice européenne du CSEE, a déclaré: «Rendre compte aux partis politiques des opinions et des pratiques des enseignants est une atteinte inacceptable à l’autonomie de la profession d’enseignant et aux valeurs fondamentales».

Le GEW et le VBE appellent les enseignants à ne pas être intimidés et invitent les enseignants à signer le #MeinLehrerFetzt - Danke statt Denunziation! (Remercier au lieu de dénoncer), pour exprimer notre solidarité avec les enseignants de toute l'Allemagne, reconnaissant leur attachement aux valeurs fondamentales et à la diversité sociale. "Les organisations membres du CSEE, le GEW et le VBE, ont exhorté le ministère allemand de l'Education à examiner toutes les possibilités juridiques d'empêcher de telles dénonciations politiques partisanes dans les écoles.

Le CSEE mène actuellement un projet intitulé “EU CONVINCE” visant à promouvoir la citoyenneté démocratique et le rôle de l'éducation pour l'inclusion en tant qu'instrument de prévention de la radicalisation violente et de l'extrémisme, l'objectif ultime étant de créer des environnements d'apprentissage démocratiques, sûrs et pacifiques pour tous, fondés sur les principes de la liberté d'expression, la tolérance, la diversité et la non-discrimination, libres de toute idéologie politique.

Pour lire la Déclaration conjointe rédigée avec les employeurs de l’éducation et portant sur la Citoyenneté démocratique et les valeurs communes de l’UE, veuillez cliquer ici.