ttProject

Description

Au sein d’une société et d’une économie basées sur la connaissance, les syndicats de l’enseignement s’engagent à représenter les employé(e) du secteur de l’éducation en tenant compte des intérêts et des préoccupations de chacun(e), en ce compris leurs besoins professionnels. Le projet du CSEE « Initiatives des syndicats de l’enseignement en faveur de la profession enseignante : renforcer la capacité des syndicats de l’enseignement en vue de représenter les besoins professionnels du personnel enseignant au sein du dialogue social » a pour objectif de développer la capacité des syndicats de l’enseignement en vue de défendre les besoins professionnels du personnel enseignant et mettre en avant leurs problèmes professionnels – une thématique d’importance cruciale au sein du dialogue social pour le secteur de l’éducation. Cette initiative intervient à un moment où le personnel enseignant est confronté à des défis, tant au niveau de l’UE qu’au niveau transnational, induits par les changements au sein du marché du travail, de la profession enseignante et du dialogue social. Le projet s’inscrit dans la continuité des travaux déjà menés par le CSEE et ses organisations membres pour identifier les défis au sein de la profession enseignante en périodes de crise et renforcer leur participation dans le cadre du Semestre européen.

Activités

Enquête

Une enquête en ligne publiée en trois langues (EN, FR, RU) sera menée auprès des membres du CSEE dans les pays de l’UE/AELE et candidats, en vue de :

  • Recueillir des données nationales concernant les besoins professionnels du personnel enseignant et leur représentation, et identifier si ceux-ci sont abordés dans le cadre du dialogue social.
  • Analyser le rôle des partenaires sociaux nationaux et européens du secteur de l’éducation, dans le cadre des négociations entourant les questions professionnelles intéressant directement le personnel enseignant.

Le CSEE a été soutenu par l'équipe de recherche de l'Université de Nottingham dans la réalisation de l'enquête.

Les résultats préliminaires de l'enquête indiquent que les syndicats de l'éducation jouent un rôle important en offrant des opportunités de développement professionnel aux membres des syndicats, et que cette disposition couvre un éventail de thématiques sous diverses formes, souvent en partenariat avec d'autres organismes. Près des deux tiers des syndicats de l'éducation (sur les 58 syndicats participant à l'enquête) ont indiqué qu'ils offraient une formation professionnelle directement aux membres (62,1%). Cependant, en ce qui concerne la participation au dialogue social, les réponses suggèrent que les syndicats de l'éducation sont moins susceptibles de participer au dialogue social sur des questions professionnelles que sur des questions industrielles plus traditionnelles. Les données mènent également à un modèle centralisé, dans lequel le dialogue social est plus susceptible de se dérouler au niveau national (déterminant les cadres politiques et nationaux), mais moins susceptible d'avoir lieu au niveau institutionnel. Le dialogue social prend également plus souvent la forme de communication de l'information et de consultation que celle de négociations dans le domaine des besoins professionnels des enseignants.

Etudes de cas

Trois courtes études de cas seront menées dans trois Etats membres de l’UE (Italie, Allemagne et Pologne), en vue de partager les bonnes pratiques et représenter la diversité des besoins professionnels du personnel enseignant entre les pays de l’UE.

Ateliers de formation
Atelier de formation à Varsovie

IMG 20171127 100932Lors de l'atelier de formation d'un jour et demi qui s'est tenu les 27 et 28 novembre 2017 à Varsovie, 40 représentants des organisations membres du CSEE en Europe centrale et orientale ont eu l'occasion d'examiner différents systèmes de formation des enseignants dans la région et d’observer la manière dont différents syndicats du secteur de l’éducation s'engagent dans le processus de représentation des besoins professionnels des enseignants dans le dialogue social. Les résultats préliminaires du sondage en ligne et une étude de cas en Pologne ont été présentés par le professeur Howard Stevenson, de l'Université de Nottingham. Les participants au séminaire ont également été confrontés aux stratégies des syndicats de l'éducation en Écosse (Educational Institute of Scotland) et en Finlande (Trade Union of Education OAJ) sur la formation des enseignants. Dans les groupes de travail, les participants ont partagé leur propre expérience et proposé diverses solutions pour renforcer la capacité des syndicats de l'éducation à améliorer la formation des enseignants. Afin de mieux comprendre la formation des enseignants en Pologne, une visite à l'Université de Varsovie a été organisée, au cours de laquelle les participants ont découvert un programme de formation initiale unique pour les enseignants de mathématiques et de langue polonaise,  School of Education, qui est centré sur le co-enseignement, l’apprentissage en équipe et l'approche pédagogique centrée sur l'élève.

Rapport - Photos

Atelier de formation à Berlin

berlin2018Lors de l'atelier de formation d'une journée et demi qui s'est tenu les 5 et 6 mars 2018 à Berlin, des représentants syndicaux de Belgique, du Danemark, de Finlande, de France, d’Allemagne, d’Irlande, des Pays-Bas, de Norvège, de Suède et du Royaume-Uni ont eu l’occasion d’étudier les différents systèmes de formation des enseignants en Europe de l'Ouest et du Nord et d'évaluer comment les différents syndicats de l'éducation contribuent à l'amélioration de la formation initiale et continue des enseignants par le biais du dialogue social. Les participants ont reçu des informations sur le système complexe de formation des enseignants en Allemagne, ainsi que sur les stratégies des syndicats allemands de l'éducation GEW et VBE au sujet des différents défis de la formation des enseignants dans les Etats fédéraux et au niveau national. Afin d'obtenir un aperçu plus concret de la formation des enseignants en Allemagne, un jeune enseignant du secondaire de Berlin, membre du GEW – Jeunesse, a partagé son expérience des trois phases de la formation des enseignants à Berlin. Les participants ont également pris connaissance de la réforme de Berlin visant à intégrer l'éducation inclusive et spéciale dans toutes les matières de la formation des enseignants. Dans des groupes de travail, les participants ont proposé des solutions pour renforcer la capacité des syndicats de l'éducation à améliorer la formation des enseignants.

Rapport - Photos

Atelier de formation à Rome

26933451167 db3245d5d8 mLors de l'atelier de formation d'une journée et demi qui s'est tenu les 26 et 27 avril 2018 à Rome, des représentants syndicaux d'Albanie, de Croatie, de Grèce, d'Italie, de Malte, de Slovénie, d'Espagne et de Turquie (qui ont été rejoints par les membres du groupe consultatif du projet en provenance de Finlande, d’Allemagne, de Pologne et de Lettonie) ont eu l'occasion d'examiner divers systèmes de formation des enseignants en Europe du Sud et d'évaluer comment différents syndicats de l'éducation contribuent à améliorer la formation initiale et continue des enseignants par le biais du dialogue social. Les participants ont pris connaissance des principaux défis de la formation des enseignants en Italie, liés aux coupes budgétaires et à la diminution des ressources allouées à l'éducation, ainsi que du travail de l'IRASE Nazionale, Institut de formation de l'UIL-Scuola, qui offre une formation individualisée. Afin d'avoir une vision plus concrète de la formation initiale des enseignants en Italie, les participants ont visité à Rome une écoles élémentaire et maternelle publique (Scuola Elementare Statale di Padre Piemonte con annessa Scuola Maternal) où ils ont rencontré des mentors et des stagiaires menant à bien une partie pratique de leurs études universitaires.

Rapport - Photos

Conférence de clôture

Une Conférence de clôture d’un jour et demi sera organisée à Bruxelles, où sont attendu(e)s 80 participant(e)s, membres de syndicats de l’enseignement nationaux, de la FEEE et d’autres parties prenantes européennes. Principales activités de la conférence :

  • Présentation des activités du projet, notamment le rapport sur l’enquête en ligne et les exemples de bonnes pratiques identifiés.
  • Réflexions des parties prenantes européennes concernant le thème de projet.
  • Séances du groupe de travail sectoriel, chargé d’examiner et valider le projet de principes directeurs destinés à aider les organisations membres du CSEE à renforcer leur capacité, en vue de représenter les besoins professionnels du personnel enseignant au sein des structures du dialogue social.
Principes directeurs

Une série de principes directeurs destinés à aider les organisations membres du CSEE à renforcer leur capacité, en vue de représenter les besoins professionnels du personnel enseignant au sein des structures du dialogue social. La publication et la diffusion des résultats du projet contribueront à sensibiliser les syndicats et les responsables politiques dans ce domaine.

Groupe consultatif

Le projet est mené par un Groupe consultatif, chargé d’apporter à la fois des conseils et des connaissances pratiques, d’aider à la préparation des activités liées à l’enquête en ligne et de contribuer aux ateliers de formation, à la conférence du projet, à l’élaboration du projet de principes directeurs et à l’évaluation des résultats. Le Groupe consultatif se compose de six représentant(e)s des syndicats de l’enseignement à chaque niveau du système éducatif :

Education de la petite enfance : Ilka Hoffmann, GEW, Allemagne

Enseignement primaire : Dorota Obidniak, ZNP, Pologne

Enseignement secondaire : Päivi Lyhykäinen, OAJ, Finlande

EFP : Rossella Benedetti, UIL Scuola, Italie

Enseignement supérieur : Dita Stefenhagena, LIZDA, Lettonie

Formation des adultes : Tatjana Babrauskiene, FLESTU, Lituanie

GEW Logo2logo znpoajUILlizdaFLESTU logo

 

EU flagCe projet est élaboré avec le soutien financier de la Commission européenne