Introduction

En réponse à la montée en flèche de la numérisation au sein de la société et du secteur de l'éducation, en raison notamment de la pandémie de COVID-19, le Comité syndical européen de l'éducation (CSEE) et la Fédération européenne des employeurs de l'éducation (FEEE) cherchent à œuvrer en faveur d’un environnement éducatif qui intègre la numérisation tout en étant bénéfique pour les étudiant·e·s, les enseignant·e·s, les formateur·trice·s, les chef·fe·s d'établissement et le personnel de l'éducation. Ce projet permet une réflexion commune sur les potentiels de l'ère numérique en tant que ressource pour le secteur de l'éducation après la pandémie.

Financement

The project is co-financed by the European Commission.

Groupe consultatif

  • Anders Pors GL Danemark
  • Anca Sipos Alma Mater Roumanie
  • Valeria Mallia MUT Malte
  • Barbara Schweighofer-Maderbacher GÖD Autriche

Rubriques connexes

Les technologies numériques, l'utilisation des TIC, l'intelligence artificielle ou les technologies d'analyse de l'apprentissage ont été saluées comme des sources potentielles d’améliorations significatives de l'éducation des étudiant·e·s. Avec la pandémie de COVID-19, leur utilisation s'est développée de manière exponentielle dans le secteur de l'éducation. Cependant, elles sont également à l’origine de nombreuses préoccupations, et si elles ne sont pas bien utilisées ou sont développées sans la contribution des enseignant·e·s, des formateur·trice·s, des universitaires, des chef·e·s d'établissement, des autres membres du personnel de l'éducation et des syndicats de l'enseignement, ces outils peuvent nuire aux étudiant·e·s, au personnel de l'éducation et à la qualité de l’éducation dans son ensemble. Des problèmes de confidentialité des données à l'augmentation de la charge de travail, la limitation de l'autonomie professionnelle et de la liberté académique, le harcèlement et la cyberviolence, ou l'exclusion des étudiant·e·s et des enseignant·e·s qui n'ont pas accès à l'infrastructure numérique ou à la formation professionnelle, voilà autant d’exemples concrets de préoccupations auxquelles il faut répondre de manière urgente.

C’est pourquoi le CSEE et la FEEE ont lancé le projet « E-Speed – Les partenaires sociaux européens dans l’éducation accueillent la numérisation: défis et opportunités pour les syndicats européens de l'enseignement  et les organisations d'employeurs à l'ère numérique». Ce projet commun, particulièrement opportun à la lumière de la pandémie actuelle de COVID-19 et de l'utilisation croissante des outils numériques pour dispenser un enseignement, identifiera les bonnes pratiques pour garantir l'égalité d'accès aux compétences numériques. Il permettra également aux partenaires sociaux dans l'éducation aux niveaux européen et national, aux autorités éducatives et aux syndicats de l'enseignement, représentant les enseignant·e·s, les formateur·trice·s, les chef·fe·s d'établissement, le personnel académique et les autres personnels de l'éducation, de faire face aux difficultés et aux opportunités relatives à la numérisation dans l'éducation, d'échanger des connaissances et des expériences de première main et de s'engager conjointement à atteindre des objectifs communs pour fournir à toutes et tous une éducation numérique de qualité. Le projet E-Speed s'inscrit dans le cadre de la déclaration conjointe CSEE-FEEE sur l'attractivité de la profession enseignante et ses conclusions contribueront au programme de travail actuel du Dialogue social sectoriel européen dans l'éducation (DSSEE) sur le thème «l'enseignement et l'apprentissage innovants au 21e siècle ».

Le Groupe consultatif est composé de représentant·e·s de quatre organisations membres du CSEE - les syndicats de l'enseignement GÖD (Autriche), DLF (Danemark), MUT (Malte), et Alma Mater (Roumanie), et de quatre représentant·e·s de la FEEE. Dans un premier temps, une enquête sera rédigée pour collecter des données auprès des membres du CSEE et de la FEEE sur la numérisation dans l'éducation, l'impact du COVID-19 et les bonnes pratiques. Ces données guideront une réflexion et des échanges approfondis au cours de deux études de cas, qui devraient avoir lieu au Danemark et en Roumanie. Ces travaux se termineront par une conférence finale, où les résultats de l'enquête et de la recherche seront présentés et débattus.

Répondant à la montée en flèche de la numérisation dans la société et dans le secteur de l'éducation, notamment en raison de la pandémie de COVID-19, le CSEE et la FEEE visent à œuvrer pour un environnement éducatif qui accueille la numérisation et qui profite aux étudiants, enseignants, formateurs, chefs d'établissement et personnels de l'éducation. Ce projet permet également une réflexion commune sur les potentiels de l'ère numérique comme ressource pour le secteur de l'éducation au-delà de la pandémie.