hed

Le CSEE représente les enseignants et autres employés de l'enseignement supérieur et de la recherche.

  • Le CSEE suit de près l'instauration de l'Espace européen de l'enseignement supérieur (EEES), en apportant le point de vue des syndicats concernant la mise en œuvre du processus Europe 2020 pour l'enseignement supérieur et la recherche. Dans le cadre de l'EEES, le CSEE se charge de promouvoir la Convention sur la reconnaissance des qualifications relatives à l'enseignement supérieur dans la région européenne élaborée par UNESCO et le Conseil de l'Europe et d'encourager sa ratification.
  • Le CSEE travaille dans le cadre du Processus de Bologne et est un membre actif du Groupe de suivi de Bologne.
  • Le CSEE plaide en faveur d'une amélioration de la qualité de l'enseignement supérieur et de la recherche au travers de la mise en place d'un environnement collaboratif.
  • Le CSEE suit de près l'adoption des initiatives politiques de l'UE en matière de recherche, ainsi que la définition du cadre pour l'instauration d'un Espace européen de la recherche, l'adoption de l'initiative Horizon 2020 et les travaux de l'Institut européen d'innovation et de technologie.
  • Le CSEE participe aux événements, conférences, groupes de travail permanents ou temporaires et autres groupes d'experts mis en place dans ce domaine par l'UE.

Participation

  • Le CSSE poursuit sa collaboration avec ses partenaires existants et recherche de nouvelles possibilités de coopération avec d'autres syndicats et organisations ou agences professionnelles actives dans ce secteur de l'éducation, comme le groupe E4.  Accord de coopération IE/ESU (2010).
  • Le CSEE, par le biais de l'Internationale de l'Education, a été reconnu membre à titre consultatif du Groupe de suivi de Bologne (BFUG) dans le cadre du Processus de Bologne.
  • Le CSEE est membre du Registre européen pour l'assurance de la qualité dans l'enseignement supérieur (EQAR).
  • Le CSEE et la FEEE, avec la participation de la Commission européenne, forment les deux partenaires du Dialogue social sectoriel européen pour l'éducation - un groupe de travail s'est, par ailleurs, penché sur la question de l'enseignement supérieur et de la recherche.
  • Le CSEE est un membre actif du Groupe de travail Méthode ouverte de coopération de la Commission européenne  dédié à la modernisation des universités (2010-2012, 2012-2014, 2014-2016).
  • Le CSEE est un membre actif du Groupe de travail de la Commission européenne dédié à la 4e cohorte du Groupe institutionnel pour la gestion stratégique des ressources humaines (depuis 2013).

Dans le cadre de l'Espace européen de l'enseignement supérieur et du Processus de Bologne, les travaux du CSEE sont principalement axés sur les domaines suivants :

  • Mise en œuvre du Processus de Bologne
  • Libertés académiques
  • Citoyenneté démocratique
  • Dimensions externes
  • Réforme de la gouvernance
  • Mobilité
  • Modernisation des universités
  • Assurance qualité
  • Dimension sociale
  • Apprentissage centré sur l'élève
  • Environnement collaboratif
  • Investissement dans l'enseignement supérieur et la recherche
  • Classement des universités

Politique

. La Résolution intitulée « La lutte contre la crise, une contribution essentielle de l'enseignement supérieur et de la recherche » (2012) a été adoptée par la Conférence du CSEE - la Conférence régionale de l'Internationale de l'Education - réunie à Budapest du 26 au 28 novembre 2012. Pour accroître les effectifs et la qualité des personnels enseignants universitaires et des chercheurs en Europe, et par conséquent développer l'ESR, l'attrait des carrières dans ce secteur constitue une dimension fondamentale. La stabilité de l'emploi, le recours à des méthodes de recrutement transparentes, équitables et non discriminatoires, un environnement de travail approprié, des infrastructures performantes, une totale autonomie dans la recherche et dans l'enseignement, la collégialité, les possibilités de carrière et des salaires décents sont autant de facteurs qui rendent attrayantes les carrières dans l'enseignement et la recherche.

. Rapport de l'Internationale de l'Education : Academic Perception of the Bologna Process (2012) - Distribuée à la réunion ministérielle de Bologne d'avril 2012 à Bucarest, cette étude présente le point de vue des universitaires concernant l'Espace européen de l'enseignement supérieur, suite aux impacts de la crise économique mondiale. Elle a été lancée en 2011 sous la forme d'une enquête auprès des organisations membres de l'IE dans l'EEES.

. « L'enseignement supérieur n'est pas à vendre ! » – une Déclaration du CSEE (2011). Le CSEE a publié une déclaration sur l'enseignement supérieur en réponse à la Communication de la Commission intitulée « Soutenir la croissance et les emplois – un projet pour la modernisation des systèmes d'enseignement supérieur en Europe ».

. Dans sa Déclaration concernant la Consultation publique sur le futur programme européen de coopération internationale dans le domaine de l'enseignement supérieur et du développement du capital humain (2010), le CSEE regrette que l'une des nouveautés dans l'enseignement supérieur soit la course internationale à l'argent, y compris les étudiants qui versent des droits d'inscription. Le système est passé d'une concurrence académique à une concurrence économique et cette évolution risque d'être dommageable pour l'enseignement supérieur et la recherche en général et de fausser leurs finalités. Un débat académique ouvert constitue une condition préalable indispensable au développement de la recherche et la base d'une recherche fondée sur l'enseignement dans l'enseignement supérieur.

. Le document intitulé Processus de Bologne : argumentaire en faveur d'un environnement favorable pour le personnel académique et caractéristiques principales d'un environnement favorable (2010) met en avant les caractéristiques d'un environnement collaboratif, cohérent et conforme à la Recommandation de l'UNESCO de 1997.

Événements

Lors de la Conférence du CSEE de 2012, un Caucus de l'enseignement supérieur et de la recherche a été organisé pour les membres actifs dans ces secteurs. Programme et  Document d'information

En 2010, le CSEE et la FEEE ont organisé un séminaire spécial pour les employeurs du secteur de l'enseignement supérieur dans le cadre du projet du CSEE : « Améliorer le dialogue social sectoriel pour l'éducation ».

Le CSEE et L'IE ont co-organisé avec l'Union des étudiants d'Europe (ESU) une campagne intitulée « Place à l'apprentissage centré sur l'élève » dont le point culminant a été un Forum de clôture réunissant toutes les parties prenantes, organisé à Leuven en Belgique, en octobre 2010. Une boîte à outils destinée à aider le personnel et les étudiants à défendre le concept d'apprentissage centré sur l'élève a également été lancée à l'occasion de cet événement.

Plus d'informations
Circulaire du CSEE 2/2013 : Dimension sociale de l'enseignement supérieur et enseignement supérieur dans le monde
Circulaire du CSEE 2/2014 : Assurance qualité et mobilité dans l'enseignement supérieur
Circulaire du CSEE 01/2013 : La présidence irlandaise lance un nouveau système de classement des universités
Circulaire du CSEE 3/2012 : Réunion ministérielle de Bologne et Forum politique du BFUG
Circulaire du CSEE 3/2011 : Élargissement des droits d'inscription ? L'effet des crises sur la politique de l'UE en matière d'enseignement supérieur
Lettre du CSEE 3/2011 : La seconde réunion du Comité permanent sur l'enseignement supérieur et la recherche de cette année a été accueillie par le syndicat polonais ZNP, les 12-13 septembre à Varsovie.
Circulaire du CSEE 2/2011: EURYDICE : Modernisation de l'enseignement supérieur

Comité permanent de l'enseignement supérieur et de la recherche

Le Comité permanent de l'enseignement supérieur et de la recherche (HERSC) est une instance permanente du CSEE, représentant 45 organisations membres actives dans les secteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche. Le HERSC se réunit deux fois par an. Composition