Martin Schulz, président du Parlement européen, a décidé hier de repousser le vote en plénière des Recommandations pour le TTIP (Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement) et de renvoyer les amendements à la commission Commerce international du Parlement européen. Mercredi matin, la discussion plénière a, elle aussi, été reportée avec un vote très serré de 183 voix en faveur et 181 contre le report de la réunion. Aucune nouvelle date n'a été communiquée pour le moment.

En mai 2015, le CSEE s'est rallié à plus de 50 organisations de la société civile pour lancer le réseau Better Regulation Watchdog, une initiative visant à protéger les droits des citoyens, des travailleurs et des consommateurs. Il y a quelques jours, ce réseau est passé à l'action en envoyant une lettre ouverte aux membres du Parlement européen. Cette dernière leur est adressée en réponse à la récente proposition de la Commission européenne concernant un accord interinstitutionnel et suite à la Communication de la Commission intitulée « Améliorer la réglementation pour obtenir de meilleurs résultats ».

Le 5 juin 2015, le projet de renforcement des capacités II du Dialogue social européen sectoriel de l'éducation (DSESE) a été lancé avec succès à l'occasion d'une première table ronde qui s'est tenue à Nicosie, Chypre. Les trois organisations membres chypriotes grecques :  OLTEK (association des enseignants de l'enseignement technique de Chypre), OELMEK (Organisation des enseignants de l'enseignement secondaire de Chypre) et POED (Organisation des enseignants chypriotes grecs), se sont réunies autour de la table avec une délégation du Ministère de l'éducation et de la culture.

Dans le cadre des Journées européennes du développement, la Présidence lettone et le Conseil de l'Europe ont organisé un débat sur l'autonomisation des filles et des femmes en Asie centrale. Ces discussions se sont tenues le 4 juin dernier. Parmi les intervenants, l'on pouvait compter Victors Makarovs, Secrétaire parlementaire en charge du développement en Lettonie, qui soutient l'idée que l'égalité des genres doit constituer un élément crucial des objectifs de développement durable au-delà de 2015.

La Commission européenne a publié une fiche d'information sur la lutte contre la radicalisation par le biais de l'éducation et d'actions pour la jeunesse. Cette fiche d'information est le fruit d'un événement tenu à Paris à la suite des attaques terroristes en France et au Danemark. Les participants à cet événement, parmi lesquels les ministres de l'éducation européens ainsi que Tibor Navracsics, Commissaire européen en charge de l'Éducation, de la culture de la jeunesse et du sport, ont décidé de « soutenir les échanges et les partenariats internationaux », de « promouvoir les valeurs de l'Union européenne à travers l'éducation » et « d'étendre les possibilités d'échanges d'étudiants aux jeunes qui ne sont pas dans l'enseignement supérieur ».

Au nom des quelque 20 millions de travailleurs des services publics, EPSU et le CSEE ont adressé une lettre au Parlement européen stipulant quatre demandes clés portant sur ses recommandations, notamment d'assurer l'exclusion explicite des services publics dans le texte de base, le rejet des mécanismes de RDIE, la signature des conventions fondamentales de l'OIT et le rejet de la coopération réglementaire. Le vote des recommandations du Parlement européen sur le TTIP (Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement) aura lieu le 10 Juin 2015.