Le CSEE est de plus en plus préoccupé par les informations venant du nord de la Syrie. Les récentes incursions des forces turques ont un impact désastreux sur les étudiant·e·s, les écoles et le personnel enseignant. La fermeture et la destruction d’écoles créent le chaos dans l’éducation des enfants et le déplacement ou la fuite des familles kurdes aura un impact négatif sur les écoles et les enseignant·e·s de la région. Les conséquences de la situation actuelle pourraient se faire sentir durant des années. Nous condamnons fermement le recours à la force militaire contre des cibles civiles telles que les écoles et appelons à la cessation immédiate de la violence.

L’éducation est à la fois un droit fondamental pour tous les êtres humains et un puissant outil d’inclusion sociale: deux vérités dont les pays européens doivent être conscients lorsqu’ils réagissent à la migration et aux réfugié·e·s. Elles ont également inspiré un projet de travail conjoint sur l’éducation et la migration mené par des syndicats de l’éducation et des organisations représentant les employeurs de l’éducation. Comment les partenaires sociaux de l'éducation peuvent-ils contribuer à l'inclusion des nouveaux·elles arrivant·e·s en Europe? La conférence de clôture de la semaine dernière a présenté la recherche et les études de cas rassemblées dans le cadre du projet. Nous avons ensuite transmis le message au Parlement européen lors d’une audience publique et de la première de notre documentaire Education sans frontières.

De nouvelles données de la Commission européenne indiquent qu'une augmentation de l'investissement public dans l'éducation de la petite enfance serait extrêmement rentable et que le financement de l'enseignement supérieur doit également être renforcé. Le CSEE se réjouit de la conclusion du rapport, indiquant que la négociation collective sectorielle et une affiliation syndicale élevée peuvent contribuer à construire une Europe socialement durable.

Le nouvel Indice de l'égalité de genre se concentre sur l'équilibre vie privée - vie professionnelle. Le rapport indique que les responsabilités familiales constituent davantage un obstacle pour le progrès social des femmes que des hommes. Il ne s’agit pas uniquement des responsabilités de garde, car l'augmentation du taux de handicap et le vieillissement de la population en UE engendrent une demande plus importante de soins longue durée. Le CSEE appelle à une éducation qui mette fin aux stéréotypes de genre liés à la prise en charge de la famille et aux choix en matière d'éducation ; il appelle également à un meilleur financement pour une éducation flexible permettant aux femmes d’accéder à l'apprentissage tout au long de la vie. Le secteur de l'éducation lui-même doit également assurer un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle, accordant aux femmes qui travaillent un espace de réussite.

Le CSEE a été présent tout au long tout au long de cet événement, qui s’est déroulé la semaine du 14 au 18 octobre. Cette quatrième édition de la Semaine des compétences professionnelles a été organisée conjointement par la Commission européenne et la Présidence finlandaise du Conseil de l'Union européenne et s’est tenue à Helsinki. L’un des principaux points culminants était un séminaire sur l'évolution du rôle des enseignant·e·s et formateurs·trices de d’EFP, un événement lors duquel otre Directrice Susan Flocken est intervenue.

La Table ronde Europe centrale et orientale est un événement du CSEE qui se déroule tous les deux ans et rassemble des syndicalistes de l'éducation issu·e·s des pays d' Europe centrale et orientale. Cette année, la Table ronde ECO 2019 se déroulera à Tbilissi (Géorgie) du 28 au 30 octobre ; les principaux points à l’ordre seront le renouvellement syndical et le plaidoyer sur les politiques européennes et internationales.