Les 13 et 14 octobre 2014, les membres du Comité du CSEE se sont réunis à Bruxelles pour leur réunion de l'automne. Les membres ont observé une minute de silence en commémoration aux collègues décédées : Veronica Rodriguez, ATL, Royaume-Uni et Agnes Breda, UNSA-Education, France, et membre du personnel au siège  de l'IE à Bruxelles ; collègues dont l'engagement dans l'éducation et le mouvement syndical en général persiste après leur départ. La Présidente du CSEE a ensuite repris la réunion et a souhaité la bienvenue à Helen Van den Berg, CNVO, replaçant Cees Kuiper en tant que représentante des  Pays-Bas ainsi qu'à Kamuran Karaca, Egitem-Sen, replaçant Mehmet Bozgeyik pour la Turquie.

Le 3 octobre 2014, l'UE et les Etats-Unis ont clôturé le 7e cycle des négociations relatives aux TTIP.  L'éducation, ainsi que d'autres services publics, deviennent de plus en plus controversés dans le cadre de cet accord commercial.  Conséquence, au cours de la conférence de presse conjointe, les principaux négociateurs ont ressenti le besoin d'aborder spécifiquement la question des services publics, en déclarant que ces derniers ne seraient pas concernés par le TTIP. Le négociateur principal américain, Ignacio Bercero, a mentionné que les inquiétudes concernant les services publics étaient essentiellement émises par les syndicats. Le CSEE continue à faire pression en vue d'exclure l'éducation en particulier et les services publics en général des accords commerciaux.

Le troisième Forum Jeunesse, Éducation et Formation de la Commission européenne s'est tenu les 9 et 10 octobre 2014 et a réuni parties prenantes et partenaires sociaux en vue de discuter des obstacles à l'identification et la mise en œuvre des futures priorités de Cadre stratégique pour la coopération européenne en matière d'éducation et de formation (Éducation et formation 2020). Lors d'une réunion-débat, Martin Rømer, Directeur européen du CSEE, a attiré l'attention des participants au forum sur les besoins des enseignants et chercheurs européens.

Une grève du secteur de l'éducation dans l'ARYM, annoncée par l'organisation membre du CSEE dans la région « SONK » le 29 septembre 2014, n'a finalement pas eu lieu. En effet, à la suite de l'intervention écrite du CSEE, envoyée au ministère macédonien de l'éducation, et de la réunion ad hoc du CSEE avec SONK à Skopje, le ministère a soudainement accepté de retourner à la table des négociations tout juste un jour avant la date prévue de la grève.

Le 1er octobre 2014, le CSEE a organisé une 4e table ronde à Vilnius pour promouvoir le dialogue social dans le secteur de l'éducation. Cette réunion s'est tenue à un moment des plus opportuns puisque les syndicats et le Ministère de l'Education et des Sciences sont actuellement engagés dans des négociations globales concernant une réforme des modèles de financement de l'éducation, des structures d'emploi et des salaires des enseignants. La réunion a accueilli le Ministre lituanien de l'Education et des Sciences, des experts indépendants du dialogue social dans la région des Balkans et des représentants des partenaires sociaux lituaniens.

La consultation publique concernant la transparence des négociations du TTIP, menée par la Médiatrice européenne, se déroulera jusqu'au 31 octobre 2014. Les avis et commentaires peuvent être soumis dans les 24 langues officielles de l'UE, par e-mail, fax ou courrier ordinaire. Le Médiateur européen tiendra compte des informations communiquées dans le cadre la consultation publique avant de présenter de nouvelles propositions à la Commission européenne concernant les procédures applicables aux négociations du TTIP.