teacher strikeLe CSEE considère que l'éducation est un droit humain et un bien public. Depuis le début de la crise économique en Europe, ce principe a été mis en cause et soumis à une importante pression. L'accès universel à une éducation gratuite de qualité est compromis dans bon nombre de pays européens et la qualité de l'enseignement et de la formation ne cesse de se détériorer. Les enseignants, en particulier, constituent le pivot central de tout environnement scolaire et sont les principaux responsables des résultats obtenus par leurs élèves. Le CSEE demeure convaincu que les effets dévastateurs de la crise économique sur le bien-être individuel et professionnel des enseignants ne peuvent en aucun cas être sous-estimés, compte tenu de la menace qu'ils représentent pour les étudiants, leurs familles et l'avenir de la société européenne.

Politique

  • La Résolution du CSEE sur la crise économique et financière, adoptée par sa Conférence en novembre 2012, déplore les effets dramatiques qu'a eus la crise sur les enseignants, les employés de l'éducation et les élèves, et affirme que la réduction de la dette et du déficit national au travers de mesures d'austérité ne constitue pas un moyen viable pour assurer une croissance économique durable face à la situation que traverse actuellement l'Europe. Elle exhorte également les responsables politiques européens et les gouvernements nationaux à reconnaître qu'ils ont la responsabilité impérieuse de trouver une issue à la crise pour garantir l'avenir des générations futures.
  • La résolution intitulée « La lutte contre la crise : une contribution essentielle de l'enseignement supérieur et de la recherche », a été adoptée par la Conférence du CSEE en 2012. Celle-ci montre comment l'enseignement supérieur permet de mieux faire face aux défis complexes que pose la société actuelle, tout en insistant sur les diminutions continuelles du financement et la dégradation des conditions de travail qui gangrènent le secteur, suite à l'instauration des mesures d'austérité.
  • La Déclaration du CSEE sur la crise économique a été approuvée par son Comité en octobre 2011, au moment où la crise entrait dans un nouveau cycle dévastateur en Europe, amenant la zone euro au bord de l'asphyxie. Cette déclaration dénonce les solutions à court terme mises en place au nom de l'« austérité » ainsi que le dénigrement des droits syndicaux fondamentaux dans les pays les plus touchés par la crise économique.

Affiliations

Les experts syndicaux spécialisés dans le domaine de l'éducation, de la formation et de l'enseignement supérieur examinent l'incidence de la crise économique sur ce secteur et les systèmes de formation, au sein des comités permanents du CSEE, en particulier le Comité consultatif et le Comité permanent de l'enseignement supérieur et de la recherche.

  • Le CSEE est membre de l'Alter Sommet, une plate-forme réunissant les mouvements sociaux et les syndicats en vue de coopérer pour lutter contre les politiques d'austérité anti-sociales et anti-écologiques.
  • Le CSEE soutient la TTF : Une taxe sur les transactions financières maintenant !, une campagne visant à réglementer les marchés financiers et à générer des recettes publiques

Actions

Depuis le début de la crise en 2008, le CSEE surveille en permanence son incidence sur les conditions de travail, les salaires et le développement professionnel des enseignants, ainsi que sur les systèmes d'éducation et de formation en Europe.Les organisations membres du CSEE ont organisé des activités de campagne et exprimé leur soutien mutuel, en particulier aux pays où les droits syndicaux sont menacés

  • Film documentaire du CSEE : « When Europe forgot its homework: Education in crisis » - projection en avant-première en septembre 2014. Le documentaire montre l'impact de la crise sur les étudiants, les enseignants, leurs familles et l'ensemble de la société, en s'intéressant plus particulièrement à la situation en Grèce, en Italie, au Portugal, en Espagne et en Irlande. Il décrit également les moyens mis en place par les syndicats d'enseignants de ces pays pour répondre à la crise.
  • Le projet du CSEE « Développer l'expertise des syndicats d'enseignants : une éducation de qualité pour sortir de la crise » mené de décembre 2013 à novembre 2014, contribue à lutter contre les effets de la crise économique et financière au sein du secteur de l'éducation.
  • Dans le cadre de l'initiative de l'IE/CSEE Uni(e)s pour l'éducation de qualité, les organisations membres du CSEE se sont mobilisées pour défendre la qualité de l'enseignement en s'appuyant sur les 10 messages clés : « Les points à améliorer pour une éducation de meilleure qualité en Europe », adoptés par le Comité du CSEE les 23 et 24 octobre 2013.
  • La page web du CSEE spécialement dédiée aux impacts de la crise sur l'éducation montre la dégradation de la situation des systèmes d'éducation et de formation, ainsi que la détérioration des conditions de travail des enseignants et des formateurs à travers l'Europe, telle que rapportées par les organisations membres du CSEE.
  • Les études comparatives du CSEE sur « La crise et ses effets persistants sur l'éducation depuis 2008 », publiées en 2014 et présentées aux candidats aux élections du Parlement européen, permettent de mettre en parallèle les différentes enquêtes menées par le CSEE entre 2008 et 2013. Aucun signe notable indiquant clairement une reprise ou une sortie de crise n'a pu être observé au cours de cette période.
  • Le Cadre d'action et de campagne du CSEE pour lutter contre la crise économique a révélé les effets dramatiques de la crise sur le secteur de l'éducation.
  • L'enquête du CSEE - Impact prolongé de la crise sur les enseignant(e)s en Europe (2013) contient des informations sur les coupes budgétaires prévues dans le financement de la formation des enseignants.
  • Le CSEE a mené des enquêtes pour démontrer les effets négatifs de la crise sur la profession enseignante et la formation des enseignants. Analyse d'une mini-enquête sur l'impact de la crise économique sur la formation des enseignant(e)s dans l'Union européenne(2012). Cette enquête cherche à identifier l'incidence de la crise économique et financière sur la formation des enseignants, dans trois domaines : la formation initiale, la phase d'insertion et le perfectionnement des enseignants.
  • Réunion spéciale du CSEE « L'éducation : une réponse à la crise » (janvier 2012) pour renforcer la coopération entre les syndicats en vue de sortir de la crise, comme souligné dans ses conclusions.
Plus informations
Bulletin d'information spécial du CSEE sur les activités de campagne 3/2014
Lettre du CSEE 4/2011 : Comité du CSEE - Gros plan sur la crise
Circulaire du CSEE 3/2011 : Les crises et l'éducation
Lettre du CSEE 3/2011 : Suivi de l'action du CSEE en vue de lutter contre l'impact de la crise économique sur le secteur de l'éducation