En Europe, le personnel de l’éducation et les apprenant·e·s ne cessent de se diversifier. Le projet « Syndicats de l’enseignement et écoles inclusives : acceuillir la diversité au sein de l’éducation » a pour objectif de développer les capacités des syndicats de l’enseignement afin de leur donner les moyens de préparer leurs membres à faire face aux nombreuses formes sous lesquelles se présente la diversité dans leurs classes et la société, notamment les aspects socio-économiques, culturels, linguistiques, ou autres. Le CSEE et ses organisations membres se donnent pour mission d’aider le personnel de l’éducation à créer des environnements d’apprentissage inclusifs, offrant à chaque étudiant·e et enseignant·e l’opportunité de réaliser pleinement son potentiel.

Advisory Group

  • Manos Androulakis DOE Grèce
  • Alison Gilliland INTO Irlande
  • Conceiçao Nunes SINDEP Portugal
  • Alexandra Cornea FSLI Roumanie
  • Lyhykäinen Päivi OAJ Finlande
  • Igor Radeka IURHEEC Croatie

Advisory Group

Financement

Advisory Group

  • Ce projet bénificie du soutien financier de la Commission européenne.

Rubriques connexes

Articles connexes

A partir du mois de décembre 2020, les organisations membres du CSEE organiseront également une série de journées d’action coordonnées aux niveaux européen et national afin de mettre en avant les principaux événements pour la promotion de l’égalité et de l’inclusion. Ces initiatives auront pour but de sensibiliser aux besoins professionnels des enseignant·e·s, des universitaires et du personnel de l’éducation en général pour aborder la diversité dans les classes et la société. Ces actions, qui cibleront les autorités éducatives et l’ensemble de la société, viseront à obtenir le soutien dont ont besoin les enseignant·e·s, les universitaires et le personnel de l’éducation en général pour créer des environnements d’apprentissage inclusifs. Des actions seront organisées à l’occasion des événements suivants :

  • 3 décembre 2020 – Journée internationale des personnes handicapées.
  • 8 décembre 2020 – Journée internationale des migrant·e·s.
  • 8 mars 2021 – Journée internationale de la femme.
  • 17 mai 2021 – Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie.
  • 5 octobre 2021 – Journée mondiale des enseignant·e·s.

Toutes les organisations membres sont cordialement invitées à proposer préalablement leurs initiatives à Ekaterina Efimenko, à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Actions des syndicats de l’enseignement: 8 mars 2021, Journée internationale des femmes

FLC-CGIL, CISL-S, UIL-S, Italie 

La FLC CGIL, Italie, a organisé plusieurs webinaires nationaux et locaux pour la Journée Internationale des Droits des Femmes, offrant ainsi un forum de discussion supplémentaire sur les femmes dans le secteur de l'éducation, y compris les écoles et la recherche. Les thèmes de la prévention de la violence sexiste, des nouveaux risques sur le web et des stéréotypes concernant les femmes étaient au centre de la discussion.

"Le deuxième alphabet des femmes, un combat à mener aussi avec les mots" est le slogan de l'initiative organisée à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes par les confédérations CGIL, CISL et UIL avec la contribution du Conseil national de l'économie et du travail (CNEL). A la recherche d'un "Alphabet des femmes" qui, à travers certains des nombreux mots qui représentent les femmes, pourrait "signifier et reconnaître le rôle incontestable des femmes dans le monde du travail, dans la société et dans la communauté".  Au centre de l'initiative de cette année : La ligne de front, les écoles fermées, le travail à distance, l'emploi de qualité, travailler de façon intelligente, le redémarrage en toute sécurité, la question culturelle, les différences de salaire, les violence domestiques, et les batailles à mener aussi avec des mots. 

Pour plus d'informations : Lutter contre les discriminations et assurer le bien-être sur les lieux de travail publics ; Prévention de la violence à l'égard des femmes par le Web.  

2. Gender violence prevention through the web1. Fighting against discriminations

SULF, Suède

L'Association suédoise des professeur·e·s et chercheur·euse·s universitaires (SULF) prévoit de publier un premier aperçu des résultats d'un rapport sur le lien entre l'environnement de travail et le financement de la recherche, en mettant l'accent sur les différences entre les genres. L’intitulé de la publication Web est Kvinnor i akademin påverkas mer av otrygga villkor. Les femmes dans le milieu universitaire sont plus touchées par la précarité que les hommes.

Vous trouverez davantage d’information ici

EIS, Royaume-Uni (Ecosse)

L’EIS a mené une enquête intitulée «1000 Women’s Voices» pour enregistrer les expériences de leurs membres féminins en matière de santé, de vie au foyer, de travail rémunéré et non rémunéré pendant la pandémie COVID-19. Tout au long de cette période, les femmes ont été à l'avant-garde de la pandémie de Covid-19 dans les professions de soins et d'enseignement, tout en supportant également le poids de l'inégalité entre les genres exacerbée dans le travail domestique et les soins non rémunérés. En reconnaissance de cela, et pour documenter les contributions des femmes à l'histoire comme elle se passe réellement, l'EIS publie le 8 mars un film basé sur les résultats de cette enquête qui cherchera à refléter les expériences des femmes de l'EIS venues de divers horizons. En plus d'être scénarisé pour inclure des témoignages de l'enquête, le film présentera également des images filmées par les femmes elles-mêmes sur leur vie au travail et à la maison pendant la pandémie. Les résultats de l'EIS montrent le jonglage que les membres doivent réaliser afin de maintenir une éducation de qualité en temps de crise - et EIS se concentrera sur certaines des façons dont ce fardeau est inégalement réparti en termes de travail domestique et de soins non rémunéré. Le film présente un jour dans la vie de sept enseignantes et conférencières, et appelle à une meilleure prise en compte des besoins des femmes, y compris la flexibilité dans le travail et le bien-être. EIS utilisera le hashtag #OneThousandEISWomenSpeak tout au long de la semaine.

Veuillez trouver le film ici

INTO, Irelande

INTO President IWD

Pour célébrer la Journée internationale des femmes 2021, l’Organisation nationale irlandaise des enseignantes et des enseignants a diffusé des audiogrammes de femmes dirigeantes de INTO (la présidente Mary Magner et la secrétaire générale adjointe désignée Deirdre O'Connor. Ils publient également des articles sur les réseaux sociaux mettant en évidence les femmes leaders historiques de INTO (Margaret Skinnider, Catherine Mahon, etc.)

NEU, Royaume-Uni

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, le NEU a organisé une série d’événements tout au long du mois de mars pour célébrer les femmes et sensibiliser à l’inégalité entre les sexes dans l’éducation et la société. Des séminaires sont organisés au sujet des militantes du mouvement syndical, de l’impact du COVID-19 sur le travail des femmes, de la manière dont la reprise de l’éducation peut promouvoir les droits des femmes et des filles et de comment garantir que les femmes peuvent occuper une place au sein du syndicat.

Vous pouvez en savoir plus sur les événements organisés et vous inscrire ici

DLF, Danemark

Le syndicat danois des enseignant·e·s participe à un webinaire organisé avec des représentant·e·s de la principale organisation syndicale danoise (FH) à l’occasion de la Journée internationale des femmes (8 mars 2021).

Le ministre danois de l'Emploi (Parti social et démocrate) y participera avec des représentant·e·s du mouvement syndical. Le porte-parole des futur·e·s enseignant·e·s prendra la parole lors du webinaire. Le sujet est la lutte contre le sexisme.

SPASH, Albanie

Cette année, SPASH a prévu de tenir une réunion en face à face avec des femmes du Comité exécutif et des membres du Conseil national pour la Journée internationale des femmes et de discuter des questions d'égalité des sexes en période de pandémie COVID-19. Ces questions seront abordées au Conseil national lors de la prochaine réunion. En raison des restrictions actuelles en matière de pandémie, le nombre de participants à la réunion ne dépassera pas 10 personnes. Ce sera la première réunion avec les membres du Comité après un an.

TUESWU, Ukraine

Le Syndicat des travailleurs de l’éducation et des sciences d’Ukraine organise une campagne d’information à l’occasion de la Journée Internationale des femmes 2021. Une série d’articles sur le leadership des femmes et les droits et opportunités des femmes en Ukraine est publiée sur le site Web et les médias sociaux de TUESWU.

Veuillez trouver les articles ici, ici et ici

ESFTUG, Georgie

Depuis juin 2020, ESFTUG a lancé la campagne « DIFFÉRENTES PERSPECTIVES SUR LES EDUCATEURS » avec trois rubriques:

  • #professionalswithdifferentperspective
  • #tradeunionleaderswithdifferentperspectives
  • #professionalsexperienceandmotivationovercomestheage

Les histoires de nombreuses enseignantes et dirigeantes qui ont réussi ont été présentées dans trois rubriques. Le but des rubriques était de montrer le personnel éducatif sous différents angles, en plus des questions purement professionnelles, il existe également expériences personnelles. Des ces rubriques, le public a découvert de nombreux professionnels et personnes intéressantes, qui ont besoin de plus de soutien pour être reconnus et respectés. Les rubriques montrent : Pourquoi les enseignants sont-ils des héros cachés ? Quels rôles jouent-ils au quotidien ? À quels défis les enseignantes sont-elles confrontées en termes de développement professionnel ? Sont-ils reconnus et soutenus ?

Les rubriques sont une sorte de message du syndicat à la fois pour le monde éducatif et le grand public, soulignant que chaque enseignant compte, diffusant la vision et l’attitude individuelle de chaque enseignant et mettant en évidence le soutien et la reconnaissance dont ils ont besoin. Chaque article est une expression de respect et de soutien envers les professionnels de l'enseignement. Un rappel que nous sommes fiers de nos professeurs. ESFTUG milite pour un accès à une éducation de qualité pour tous et des écoles inclusives pour tous.

À ce jour, environ 57 articles ont été publiés sur le site Web / page Facebook de ESFTUG. Jusqu'à la fin de l'année scolaire, le processus sera finalisé avec d'autres actions. Dans le cadre de la campagne.

Veuillez consulter des exemples d'histoires en anglais parmi les témoignages d'enseignants

SEB, Bulgarie

Le syndicat bulgare des enseignants organise les actions suivantes pour célébrer la Journée internationale des femmes :

1. Conférence nationale « Égalité intergénérationnelle dans le contexte de la crise du COVID-19 »

2. Mener une discussion sur les changements dans la législation bulgare dans les conditions de la crise du COVID-19, dictée par l'introduction du travail en ligne dans toutes les sphères de la vie économique et sociale.

Veuillez trouver plus d'informations sur ces initiatives ici

FNE, Portugal

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, la FNE organise diverses activités de communication pour commémorer cette date, notamment une affiche allusive, un article d’actualité sur le site Web et des publications sur les réseaux sociaux. La FNE a demandé à ses syndicats membres de choisir au moins une femme au nom de chaque syndicat pour préparer une vidéo sur le thème de la Journée internationale de la femme. Ces vidéos sont lancées ce 8 mars sur le site Internet de la FNE et sur la page Facebook (la couverture de la page Facebook de la FNE sera également modifiée pour attirer l’attention sur cette campagne). De plus, certains syndicats membres de la FNE comme le SPZN, par exemple, créent eux-mêmes des documents (vidéos) et les mettent sur leur propre page Facebook. La campagne sera également mise en avant dans le journal FNE du mois de mars.

FNE poster

ITU, Israël

Le Syndicat des enseignants d'Israël dirigé par Mme Yaffa Ben David, la secrétaire générale, est récemment en train de subir une révolution au sein de sa Direction. La plupart des postes clés sont occupés par des femmes, dont certaines sont jeunes, éduquées et possédant une expérience professionnelle appréciée dans leur domaine. Ben-David promeut un programme clair de diversité sociale et d'égalité des sexes. Elle considère les éducatrices comme des leaders locaux importants et considère la profession enseignante comme une profession de leadership de premier ordre. Surtout maintenant, pendant la pandémie de COVID-19, les enseignants, et surtout les femmes, sont à l'avant-garde de la lutte contre la pandémie en traitant de manière inspirante les problèmes éducatifs et émotionnels complexes auxquels sont confrontés les élèves et leurs familles. La plupart des enseignants ont de la famille et des enfants et pendant la crise sanitaire, ils ont continué à enseigner à domicile, tout en s'occupant de leurs enfants, conjoints et parents. Grâce à l'implication intensive des enseignants dans la vie des élèves, plus de 70 000 familles ont été identifiées en détresse et dans le besoin. Le ministère de l'Éducation leur fournit quotidiennement une aide alimentaire.

NASUWT, Royaume-Uni

À l'occasion de la Journée internationale des femmes, NASUWT lancera une boîte à outils et checklist à l'intention des négociateurs et des représentants des écoles sur la question de la violence domestique en tant que problème sur le lieu de travail. La boîte à outils comprendra des conseils pour les représentants des écoles sur la négociation des politiques de violence domestique sur le lieu de travail. Conformément au thème #ChoosetoChallenge de la JIF2021, le titre du document des conseils sur les abus domestiques est « Défier le silence sur la violence ». Le guide couvre également le rôle des syndicats dans la campagne et le soutien des survivants de violence domestique.

Le NASUWT s’engage à garantir qu’il existe des « espaces sûrs » au sein de l’Union pour permettre aux femmes membres de se rassembler pour organiser, partager leurs expériences et développer le travail de l’Union sur l’égalité des sexes. Le 8 mars 2021, durant la Journée internationale des femmes une conférence réservé aux femmes sera organisée pour célébrer la contribution des femmes dans le milieu de travail et dans la société en général. La conférence comprendra des sujets liés au travail tels que la gestion de la ménopause, la violence domestique en tant que problème sur le lieu de travail, et la lutte contre le harcèlement sexuel. Bien que cet événement soit réservé aux femmes, il sera complété par une formation pour tous les représentants et négociateurs du lieu de travail sur les politiques de violence domestique.

L'Union a produit des clips vidéo de femmes membres discutant de ce que signifie la JIF pour elles et pourquoi elles choisissent de lutter contre les inégalités entre les sexes en tant que militantes de l'Union. Les clips vidéo seront diffusés et lancés le 8 mars et peuvent être vus sur le site Web du CSEE, avec un témoignage du président de la NASUWT.

Des informations sur ces activités peuvent être consultées ici

KTÖS, KTOEÖS, DAÜ-SEN, Chypre

Diffusant au sein de KTÖS et continuant à travailler avec la devise de la voix des enseignants, May TV organise le 8 mars, lors de la Journée internationale des femmes, une émission en direct avec la participation de femmes représentantes des syndicats de l'enseignement affiliés à KTÖS (Syndicat des enseignants turcs de Chypre), KTOEÖS (Syndicat des professeurs de l'enseignement secondaire turc de Chypre) et DAU-SEN (Union des professeurs d'université de la Méditerranée orientale). La présidente de KTÖS, Mme Emel Tel, la secrétaire générale de KTOEÖS, Mme Selma Eylem, et la représentante de Chypre du CSEE et membre de DAU-SEN, Mme Yeşim Dede, assisteront au programme et discuteront des inégalités auxquelles sont confrontées les femmes sur leur lieu de travail et dans leur vie quotidienne à Chypre et dans le monde.

Dans le programme, les invités discuteront en particulier de la façon dont la pandémie de COVID-19 et les processus de verrouillage approfondissent les inégalités et la discrimination fondées sur le sexe dans la société; comment la charge domestique des femmes a augmenté pendant le confinement à mesure que l'école et la vie professionnelle étaient transférées à la maison et que les tâches de garde des enfants et des personnes âgées étaient confiées aux femmes; et comment la structure patriarcale de nos systèmes et sociétés pendant la période épidémique aggrave la violence économique, sociale et psychologique et l'exploitation par le travail auxquelles les femmes sont déjà soumises. De plus, les taux accrus de violence domestique et l'incapacité des femmes à accéder aux mécanismes de soutien social pendant la pandémie de COVID-19 seront discutés. En outre, des opinions seront émis sur la manière dont les syndicats de l'éducation peuvent jouer un rôle efficace pour sensibiliser le public afin de renforcer le rôle des femmes dans la société dans les dimensions sociales, économiques et juridiques, pour autonomiser les femmes dans la communauté éducative, pour rendre visible le mouvement des femmes et de la lutte pour les droits des femmes et pour améliorer le rôle de plaidoyer des syndicats pour faire pression sur les gouvernements pour qu'ils prennent des mesures concrètes sur la base de l'égalité, de la justice et des droits humains des femmes en tant que politique sociale de l'État.

En outre, concernant l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les inégalités entre les sexes, tous les syndicats d'enseignants chypriotes (KTÖS, KTOEÖS, OELMEK, DAÜ-SEN, OLTEK, POED) ont publié une déclaration commune.

Plus d’infos ici

UEN, Norvège

L'UEN est affiliée à la Confédération norvégienne Unio, qui met en place des syndicats avec les membres de l'enseignement supérieur travaillant dans le secteur public, ce qui signifie que les infirmières et autres agents du secteur de la santé, les prêtres et les chercheurs, la police et les enseignants sont représentés. Il est de tradition qu’Unio organise un petit-déjeuner-séminaire à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Cela se fera aussi cette année, même s’il s’agit d’une réunion numérique. La réunion se concentrera sur les conséquences de la pandémie pour les femmes. La membre du conseil exécutif de l’UEN, Mme Marit Himle Pettersen, présentera les résultats des questionnaires que nous avons distribués aux membres de l’UEN. Les questions étaient centrées sur les conditions de travail pendant la pandémie. Les infirmières apporteront des informations issues de leur étude sur les mêmes problématiques. Le ministre des questions d'égalité, M. Abid Raja, s'adressera à l'auditoire. De plus, comme toujours à l’occasion de la Journée internationale des femmes, l’UEN rédige une fiche d’information sur les problèmes des femmes. Cette année, l'UEN a écrit sur la Commission des Nations Unies sur la condition de la femme numéro 65, la pandémie et ce que l'IE, le CSI, etc. et Unio ont souligné pour la CSW65 des Nations Unies.

L'invitation et le programme du petit-déjeuner de l'Union se trouvent ici : Unios likestillingspolitiske frokostseminar

ESTUS, Slovénie

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, ESTUS a publié un avis pour célébrer les enseignantes et sensibiliser le public à la condition de la femme en Slovénie, en fournissant des statistiques et des données spécifiques. L'avis soulignait que la pandémie de COVID-19 a généralement contribué à l'élargissement de l'écart entre les sexes, déjà existant dans de nombreux domaines, et a révélé davantage les écarts entre les sexes dans le milieu sciantifique. La pandémie de COVID-19 a permis de mettre en avant le rôle clé des chercheurs, mais a également eu des conséquences négatives pour les femmes chercheuses, en particulier pour celles qui viennent de commencer leur carrière scientifique. L'avis présente quelques données dans ce domaine en Slovénie: à l'Université de Ljubljana (la plus grande et la plus ancienne université de Slovénie), les femmes sont présentent en majorité dans les trois niveaux d'études, et au cours des 20 dernières années, le rapport entre les étudiants de sexe féminin et masculin a été autour de 60 à 40. Cependant, les chiffres sont différents lorsque nous passons des études aux carrières universitaires. Depuis cent ans maintenant, les hommes dominent en tant qu'enseignants dans l'enseignement supérieur. Le ratio des dix dernières années est, en moyenne, de 60 à 40 pour cent en faveur des hommes. À l'Université de Ljubljana, il y a 1 198 femmes sur 2 770 enseignants de l'enseignement supérieur et 592 femmes sur 1 303 chercheurs.

La plupart des femmes en Slovénie ont un enseignement secondaire (45%) et 29% ont un enseignement supérieur, au moins un niveau d'enseignement supérieur (sur une centaine d'hommes en Slovénie, il y en a en moyenne 20). De plus en plus d'étudiantes obtiennent leur diplôme chaque année. Ainsi, la proportion de femmes diplômées de l'enseignement supérieur ou universitaire est plus élevée que celle des hommes, sauf parmi la population âgée. Le salaire brut mensuel moyen des femmes employées en Slovénie (selon les données provisoires sur les statistiques des gains structurels pour 2019) s'élevait à 1790 EUR (111 EUR de moins que le salaire moyen des hommes). Les femmes sont généralement plus exposées à la pauvreté que les hommes. En 2019, le taux de risque de pauvreté chez les femmes était de 13% (chez les hommes: 10,9%). En Slovénie, les femmes âgées de 65 ans ou plus se trouvaient dans la situation la plus difficile en 2019 (23% d'entre elles vivaient sous le seuil de risque de pauvreté), en particulier celles vivant seules. De plus grandes différences entre les femmes et les hommes apparaissent dès l'âge de 60 ans ou plus. Ce qui est également intéressant, c'est qu'en 2019, la Slovénie était en tête de tous les membres de l'UE-28 en termes de taux d'emploi des femmes âgées de 15 à 64 ans et de deux enfants. En 2019, 88% des femmes avec deux enfants étaient employées en Slovénie, suivie de la Suède avec 87%. Le taux d'emploi en Slovénie est également élevé chez les femmes ayant un ou trois enfants ou plus.

En outre, ETUS partage des contenus interactifs sur les réseaux sociaux pour inciter les membres des syndicats à partager leurs points de vue sur le rôle des enseignantes dans le secteur de l'éducation et la société et les défis auxquels elles sont confrontées dans leur vie professionnelle.

Retrouvez la notice ici

KTÖS, KTOEÖS, OELMEK, DAÜ-SEN, OLTEK, POED, Chypre

DAU-SEN Chypre organise un panel sur "Les éducatrices en période de pandémie" le 8 mars à 19h00 heure locale. Les cinq panélistes sont des académiciens de différentes facultés de l'Université de la Méditerranée orientale qui sont membres de l'union universitaire (DAU-SEN). Les questions posées aux panélistes comprendront des questions concernant leurs multiples rôles en tant que femmes éducatrices et les défis qu'elles ont rencontrés pendant la période de pandémie. Le panel se déroulera en turc.

Le panel sera en direct sur Facebook

Actions des syndicats de l’éducation: 18 décembre 2020, Journée internationale des migrant.e.s

EIS, ROYAUME-UNI

À l'occasion de la Journée internationale des migrant.e.s, l'EIS enverra des tweets à ses membres pour les orienter vers des ressources créées par l'EIS en matière de droits et d'inclusion des migrant.e.s :

  • Un dossier pédagogique basé sur un poème intitulé "The Tale o' the Glasgow Girls" qui raconte l'histoire de la campagne très réussie contre la détention des enfants demandeurs d'asile en Ecosse. Le dossier est magnifiquement illustré et comprend une variété d'activités d'apprentissage qui soutiennent l'exploration des questions liées à l'asile, aux réfugiés et à la justice sociale. Il peut être consulté ici : The Tale o' the Glasgow Girls (eis.org.uk)
  • Une série de brochures destinées aux enseignant.e.s qui souhaitent explorer les questions relatives aux migrant.e.s avec leurs élèves. Intitulées "Mythes de l'immigration", elles démystifient les mythes et la désinformation qui entourent le sujet et fournissent une série d'idées et de ressources pour soutenir l'enseignement et l'apprentissage dans ce domaine, de la petite enfance à la formation continue. Ils peuvent être consultés ici : Brochures "Mythes de l'immigration" – en anglais (eis.org.uk)
  • Mise en évidence d'un aspect de l'engagement de l'EIS en faveur de l'inclusion des réfugiés et des migrants jusqu'à présent: la distribution de plus de 1100 Welcome Packs aux enfants réfugié.e.s et migrant.e.s à travers l'Écosse, qui décrivent ce qu'il.elle.s peuvent attendre de la vie et de l'éducation en Écosse et les droits qui y sont associés. En plus des brochures d'information attrayantes, adaptées à l'âge et au stade de développement des enfants et des jeunes, ces dossiers contiennent un guide pour les parents, dont des versions sont disponibles en anglais, français, polonais et arabe. Les packs contiennent également des articles de papeterie offerts par les services financiers de l'EIS. Les Welcome Packs sont accessibles ici : Dossiers de bienvenue pour les réfugiés et les migrants (eis.org.uk)

TUESWRT, Tadjikistan

À l'occasion de la Journée internationale des migrations, le syndicat de l'éducation et des sciences de la République du Tadjikistan organise les événements suivants :

  • Développement d'un plan d'action pour la Journée internationale des migrations 
  • Publication de matériel de campagne sur la migration internationale
  • Suivi des membres de la famille des travailleurs de l'éducation et des sciences pendant la migration de travail à l'étranger 
  • Création de l’espace "Que doit savoir un migrant ?
  • Principes de base de la réglementation des migrations
  • Garantir les droits humains à la liberté de choix du lieu de résidence, à la liberté de travail, à la liberté de choix de la profession et du métier, à la liberté d'émigration, à la liberté de circulation
  • Inadmissibilité de toute restriction des droits fondée sur la nationalité, la race, le sexe, la langue, la religion, le statut politique, l'éducation, le statut social et juridique et la propriété ;
  • Participation des organismes publics compétents à l'organisation des processus de migration ;
  • Participation personnelle des migrant.e.s à la réinstallation dans un nouveau lieu de résidence avec le soutien du titre d'initiative de l'État et l'amateurisme de chacun.e, principalement de ceux.elle qui ont été.e réinstallé.e.s à partir des zones de catastrophes environnementales et naturelles
  • Le travail explicatif entre les membres des syndicats est effectué dans le cadre de la loi de la République du Tadjikistan "Sur la migration".
  • En outre, sur les médias sociaux de la TUESWRT, une campagne sera consacrée à la Journée internationale des migrations.

Vous trouverez de plus amples informations sur les questions de migration dans l'éducation au Tadjikistan ici

ESTUS, Slovénie

L'ESTUS commémore la Journée internationale des migrants par des publications thématiques sur son site web et sur les médias sociaux, notamment une brève interview d'un directeur d'école issu de l'immigration. Le syndicat prévoit également de lancer un appel au ministère slovène de l'éducation pour sensibiliser aux principaux défis auxquels sont confrontés les enfants de migrant.e.s et leurs familles dans l'enseignement à distance.  L'ESTUS prévoit également d'organiser un groupe de travail pour les membres qui travaillent avec des enfants migrant.e.s, où ils pourraient partager leurs expériences et discuter de diverses questions.

Vous trouverez plus d'informations ici : www.sviz.si

SNES-FSU et SNUipp, France

À l'occasion de la Journée internationale des migrants, le SNES-FSU et le SNUipp se joignent à la FSU, Fédération Syndicale Unitaire française, pour organiser des manifestations et des actions syndicales dans toute la France pour les droits des migrant.e.s. Un communiqué est également publié et signé par différents syndicats et organisations de la société civile pour dénoncer le contexte de nationalisme, de racisme et de xénophobie qui présente les migrations comme un "problème" et les relie au terrorisme. Entre autres revendications, il demande la mise en œuvre de l'égalité des droits pour tous et toutes les résident.e.s de France, quel que soit leur statut de citoyenneté, et la bonne application de la Convention internationale des droits de l'enfant.

Veuillez trouver le texte complet du communiqué ici

GEW, Allemagne

À l'occasion de la Journée internationale des migrants, GEW diffuse des messages sur les écoles inclusives et la lutte contre la discrimination envers les migrants dans l'éducation, délivrés par la présidente de GEW, Marlis Tepe, et Juri Haas, un enseignant d’école primaire et membre de l'équipe de direction du comité fédéral de GEW sur la migration, l'anti-discrimination et la diversité. GEW a également préparé un article lié à un débat sur la diversité linguistique dans les écoles qui sera publié par le Conseil Scientifique pour les Migrations. L'article souligne que la reconnaissance de la diversité liée à la migration et la réduction de la discrimination sont à la fois une condition préalable et un objectif de l'éducation inclusive. GEW appelle les politicien·s·nes à reconnaître la migration comme une normalité et demande aux gouvernements :

  • de ne pas porter atteinte au droit d'asile
  • sauvegarder et protéger la participation des réfugiés à l'éducation
  • d'investir dans l'éducation et non dans l'armement pour améliorer le développement durable
  • de fournir des ressources et des systèmes de soutien suffisants aux écoles pour l'ouverture au dialogue interculturel

Pour en savoir plus sur le comité fédéral GEW sur la migration, l'anti-discrimination et la diversité, cliquez ici

Vous trouverez l'intégralité de l’article ici

UIL SCUOLA, Italie

A l’occasion de la Journée Internationale des Migrants, le syndicat UIL SCUOLA diffuse le guide "Réfugiés et migrants. Comment accéder à l'école en Italie", réalisée par UIL-SCUOLA et UIL-ITAL pour fournir un outil facile à utiliser pour combler, au moins en partie, les difficultés des migrants et refugiés qui entrent en contact avec les institutions éducatives. La brochure traduite en arabe, chinois, anglais et français, fournit une série d'indications à partir du moment où l'enfant, et pas seulement, doit s’inscrit à l'école.

Veuillez trouver plus d'informations ici

Actions des syndicats de l’éducation: 3 décembre 2020, Journée mondiale des personnes handicapées

VBE, Allemagne

Le VBE a publié les résultats de l'enquête nationale FORSA sur l'intégration dans les écoles allemandes des élèves ayant des besoins éducatifs particuliers. Enquête à laquelle plus de 2000 enseignant.e.s ont participé. L'enquête FORSA analyse l'état de l'inclusion et les progrès réalisés depuis 2015 dans les écoles allemandes, prenant également en compte l'effet de la pandémie de COVID-19.

Plus d'informations

ZPŠaV NKOS, Slovaquie

L’union des travailleurs de l'éducation et des sciences des syndicats chrétiens indépendants de Slovaquie a organisé un séminaire en ligne intitulé "Prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail grâce à l'ergonomie. Coopération des partenaires sociaux pour la réduction des troubles musculo-squelettiques liés au travail". L'événement s'est concentré sur la campagne EU-OSHA 2020-22 sur la prévention des troubles musculo-squelettiques liés au travail, les nouveaux problèmes de sécurité et de santé qui apparaissent avec l'évolution du monde du travail, le rôle de l'ergothérapie dans la prévention des troubles musculo-squelettiques liés au travail, et l'expérience des partenaires sociaux dans la mise en œuvre de mesures préventives.

Plus d'informations

FSLI, Roumanie

Le 3 décembre, le FSLI lancera un nouveau cours de formation en ligne sur les méthodes d'enseignement pour les étudiants ayant des besoins éducatifs particuliers (BEP) dans le cadre du projet MAGIC SENS développé par le FSLI dans le cadre d'Erasmus+. Une boîte à outils sur ce sujet sera disponible en anglais, italien, grec et roumain. En outre, le FSLI a célébré la Semaine de sensibilisation à la dyslexie 2020 en participant à un webinaire "La dyslexie ne discrimine pas" organisé par la Maison du personnel enseignant Ilfov. Les experts du projet MAGIC SENS ont présenté le projet et le cours en ligne et ont répondu aux nombreuses questions des enseignant.e.s, des parents et des représentant.e.s de la société civile qui ont participé au webinaire.

Lien vers le cours en ligne  

Lien vers le séminaire (uniquement en roumain)  

NEU, ROYAUME-UNI

Pour la Journée mondiale des personnes handicapées, NEU a publié un texte sur le handicap pour l'enseignement primaire et maternelle. The Full Story contribue à promouvoir l'intégration des personnes handicapées et les bons résultats pour les enfants et les plus jeunes grâce à la lecture sur monde qui nous entoure.  Ce texte se base sur le modèle social du handicap, reconnaissant le besoin d’adapter la société et non les personnes handicapées.

Vous trouverez cette ressource de lecture ici

FLESTU, Lituanie

La Fédération des syndicats lituaniens de l'éducation et des sciences participe au projet ECO-IN pour améliorer les politiques et les pratiques d'éducation inclusive, du primaire au premier cycle du secondaire. Dans le but de réduire l'exclusion sociale et la marginalisation, le projet ECO-IN implique tous les principaux acteurs de l'éducation - tels que les enseignant.e.s, les chefs d'établissement, le personnel éducatif, les parents et les autorités publiques -, leur fournit une formation spécifique et mène des actions de soutien pour agir concrètement et en équipe dans la lutte contre la ségrégation et la radicalisation, permettant ainsi la mise en œuvre de mesures plus qualitatives et quantitatives de contrôle et d'évaluation de l'inclusion à l'école.

Plus d'informations

EIS, ROYAUME-UNI

Le 3 Décembre, l’Institut Éducatif d’Ecosse (IEE) soutient un webinaire, organisé par le Comité des travailleurs invalides du Conseil syndical Écossais pour le Mois de l’Histoire du Handicap, portant sur l’Accès ‘Où en sommes-nous, jusqu’où devons-nous aller’. IEE met également en évidence un événement en ligne prévu le 19 janvier, une opportunité de networking pour ses membres invalides ou possédant des difficultés d'accès ou de communication. La réunion sera l'occasion de créer des relations, de discuter du soutien et de partager des bonnes pratiques. Elle vise à identifier les besoins actuels des membres invalides de l’IEE, afin d’enrichir les prochaines étapes des travaux du Comité d’Egalité du syndicat à cet égard.

GEW, Allemagne

GEW organisera, le 2 décembre, une conférence en ligne intitulée ‘Digitalisation entre participation et division’, liée à la Journée Internationale des Personnes Handicapées. La réunion se focalisera sur la digitalisation, l’inclusion et la participation. Elle comprendra une discussion avec de nombreux chercheurs et experts des syndicats.

Plus d'informations.

KTOS et KTOES, Chypre

3rd December 2020

Le 3 décembre, KTOS et KTOES, syndicats frères á Chypre, organiserons une démonstration commune, devant le parlement, pour protester contre les insuffisantes politiques du gouvernent qui apportent inégalité et discrimination entre les étudiant·e·s. À cause de la crise de la pandémie du COVID-19, le secteur de l’éducation a vécu l’année la plus difficile et l’impact principal a été sur les groups socio-économiquement défavorisées et aussi sur les étudiant·e·s avec des handicaps. En particulier, les étudiant·e·s invalides et leurs parents ont été touchés négativement puisqu'aucune politique ni solution n'a été proposée pour aider qui est empêché d'accéder à une éducation gratuite et de qualité pendant la pandémie.

ITU Israel

Le Secrétaire Général du Syndicat Enseignant d’Israël, Yaffa Ben David, a partagé un message à propos du combat qu’ITU mène afin d’assurer les droits des enfants atteints de handicap en lien avec la nouvelle réforme ayant pour objectif d’intégrer ces enfants dans l’enseignement normal sans accompagner ce changement avec suffisamment de ressources pour une intégration réussie. Un message du Secrétaire Général à ses membres a été publié sur le Site web d’ITU et sur leurs réseaux sociaux.

Veuillez trouver ici la traduction (en anglais) de ce message