Pays basque: des milliers de travailleur·euse·s de l'éducation font grève pour un retour à l'école en toute sécurité et une éducation de qualité pour tous les élèves

Informations actuelles: 15 septembre 2020

L’épidémie de COVID-19 est une crise de santé publique totalement différente de tout ce à quoi l’Europe a été confrontée depuis de nombreuses années. Alors que le personnel éducatif et ses syndicats sont aux prises avec l'épidémie, nous soutenons et informons les organisations membres dans toute la mesure possible.

Le 15 septembre 2020, à la suite de manifestations, 70% des travailleur·euse·s de l'éducation de la Communauté autonome basque se sont joints à une grève qui a rencontré un grand succès afin d’exiger des mesures permettant un retour en toute sécurité à l'école et garantissant une éducation de qualité.

Se mobilisant pour un retour à l'école en toute sécurité au milieu de la pandémie COVID-19, 70% des travailleur·euse·s de l’éducation de la Communauté autonome basque se sont mis en grève le 15 septembre, une action réclamée par l’ensemble des syndicats de la Communauté autonome basque (ELA, LAB, Steilas, CCOO et UGT). Au sommet de cette mobilisation impressionnante, soulignant l’urgence du besoin de mesures, les éducateur·trice·s ont reçu un large soutien dans les rues, notamment de la part de nombreuses associations de parents d’élèves et de mouvements étudiants. Des manifestations ont été organisées à Bilbao, Vitoria-Gasteiz et San Sebastian, rassemblant un total de 17.000 personnes. L’ampleur de cette mobilisation est d’autant plus remarquable compte tenu des tentatives de dernière minute du gouvernement pour désamorcer la grève, comme l’ont dénoncé les syndicats.

Les syndicats de l'éducation demandent la mise en œuvre immédiate de mesures garantissant un retour à l'école sûr et consensuel. Cependant, ce retour ne peut se faire en toute sécurité que si le gouvernement accepte de réduire la présence des élèves dans la salle de classe à un maximum de 10 à 15 élèves, augmente les ratios du personnel dans tous les secteurs de l'école et fournit aux écoles des équipements de protection individuelle (EPI). Les syndicats de l'éducation soulignent en outre la nécessité de réduire les inégalités existantes, notamment technologiques et linguistiques, et de garantir des services de cantine pour tous les enfants.

Le mouvement au sein de la Communauté autonome basque fait écho aux revendications des travailleur·euse·s de l'éducation et de nos organisations membres dans toute l'Europe. Le CSEE continue de soutenir ses organisations membres dans leurs efforts pour faciliter la reprise du secteur de l'éducation après la crise du COVID-19 et leurs efforts en faveur d’écoles saines, sûres et inclusives. Des mesures détaillées peuvent être trouvées dans notre déclaration La voie de la reprise après la crise du COVID-19.