Transmission de la COVID-19 dans le secteur de l’éducation : le scénario pour la prochaine année scolaire

L’épidémie de COVID-19 est une crise de santé publique totalement différente de tout ce à quoi l’Europe a été confrontée depuis de nombreuses années. Alors que le personnel éducatif et ses syndicats sont aux prises avec l'épidémie, nous soutenons et informons les organisations membres dans toute la mesure possible.

Articles connexes

Un rapport publié le 8 juillet 2021 par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) présente des données actualisées concernant la transmission de la COVID-19, ainsi que des recommandations pour garantir la santé et la sécurité dans les environnements scolaires pour l’année académique 2021/2022.

Selon ce rapport, la fermeture des écoles, à elle seule, n’est pas efficace en l’absence de mesures de santé et de sécurité adéquates pour contenir la propagation de la pandémie. L’ECDC met également en lumière les graves répercussions négatives de la fermeture prolongée des écoles sur les enseignant·e·s et les élèves, notamment la détresse psychologique, la perte de motivation, le risque accru de décrochage scolaire, l’augmentation du temps passé devant un écran et la diminution de l’activité physique. Par ailleurs, l’augmentation de la charge de travail et le manque d’équipements et de connectivité ont eu une incidence non seulement sur l’enseignement et les résultats d’apprentissage, mais également sur la santé mentale des enseignant·e·s et des élèves.

S’agissant de l’impact pédagogique de la fermeture des écoles, le rapport relève une baisse de la qualité et de l’efficacité de l’enseignement à distance par rapport à l’enseignement présentiel, ce qui contribue à accroître les écarts d’apprentissage entre les élèves et à accentuer l’impact disproportionné de la pandémie sur les communautés vulnérables  

L’ECDC insiste sur la nécessité de redoubler de prudence durant la prochaine année scolaire 2021/2022 en raison de l’apparition du nouveau variant Delta de la COVID-19. Les expert·e·s prévoient également une hausse des infections parmi les jeunes et les enfants dans les environnements scolaires, due à ce variant. Les études indiquent, en effet, que les enseignant·e·s et le personnel de l’éducation sont plus exposés aux contaminations que les élèves et plus susceptibles de transmettre le virus.

Pour la prochaine année scolaire, l’ECDC demande instamment de mettre en place des mesures de santé et de sécurité adéquates, dans la mesure où elles peuvent réduire significativement la propagation de la COVID-19. Il s’agit notamment de mesures d’hygiène et physiques telles que réduire le nombre d’élèves par classe, échelonner les heures d’arrivée, éviter les rassemblements, se laver les mains, ventiler les classes et porter un masque facial. Des installations propres et le respect du principe « si vous êtes malade, restez chez vous » contribueront également à contenir le virus. En outre, la propagation de la COVID-19 peut également être ralentie en déployant des stratégies de dépistage efficaces dans les écoles, notamment les tests antigéniques rapides, associées à un système de suivi performant des contacts.

Il est essentiel d’investir dans des mesures d’atténuation, le développement des capacités et d’autres mesures de soutien pour permettre aux enseignant·e·s et aux écoles d’assurer la continuité de l’apprentissage, afin de garantir un retour dans les écoles en toute sécurité à tous les niveaux de l’éducation, depuis l’éducation de la petite enfance à l’enseignement supérieur et la recherche, en passant par l’enseignement et la formation professionnels. Les enseignant·e·s doivent également se voir offrir davantage de soutien pour passer à l’enseignement à distance d’urgence lorsque la situation épidémiologique l’exige temporairement.

Le CSEE salue ces recommandations et souligne l’importance des conclusions de l’ECDC concernant les mesures appropriées à prendre pour prévenir la propagation de la COVID-19, ainsi que leur coordination et leur planification, en collaboration avec les syndicats de l'enseignement. L’éducation a été durement touchée par la pandémie. Les enseignant·e·s et les syndicats de l'enseignement ont travaillé sans relâche pour garantir une éducation de qualité et assurer la continuité de l’apprentissage. Le CSEE continuera à plaider en faveur d’un retour à l’école en toute sécurité et dans le respect des mesures sanitaires, et d’une reprise durable du système éducatif. 

En savoir plus :

Rapport de l’ECDC : COVID-19 et enfants : le rôle des établissements scolaires dans la transmission du virus

Plateforme COVID-19 du CSEE