Les syndicats de l'enseignement renforcent leurs capacités de renouvellement après la crise de COVID-19

Publié:

Rubriques connexes

Les 18 et 19 novembre 2021, le CSEE, en coopération avec l'Institut syndical européen (ETUI), a organisé un séminaire de formation intitulé « Ensemble dans le syndicat, pour une éducation de qualité – Renforcement des capacités syndicales de renouvellement au-delà de la crise de COVID-19 ». S'appuyant sur les principaux résultats du projet « Your Turn! : Les enseignant·e·s pour le renouveau syndical », et progressant dans la mise en œuvre du Plan d’Action du CSEE pour le renouveau syndical et la syndicalisation, ainsi que sur les priorités fixées dans le Programme de travail du CSEE 2021-2024, le séminaire de formation a réuni des représentant·e·s des syndicats de l'enseignement de 10 pays de la région européenne pour partager leurs connaissances et développer leurs compétences autour de la question du renouveau syndical. Les représentant·e·s ont discuté de divers sujets tels que la diversité au sein des structures syndicales (y compris les jeunes membres), l'activisme et le leadership des membres du syndicat (y compris sur des questions telles que la durabilité environnementale), les défis des enseignant·e·s dans leur profession et l'engagement des syndicats auprès de la communauté.

MicrosoftTeams image 4

Deux experts ont partagé leur expérience et leurs connaissances avec les participant·e·s. Christian Chevalier, ancien Secrétaire général de l'UNSA-Education (France) et expert dans le domaine du renouvellement, et Howard Stevenson, professeur à l'Université de Nottingham (Royaume-Uni) et auteur du Rapport de recherche Your Turn!. Christian Chevalier a présenté les stratégies réussies de l'UNSA pour le renouvellement syndical. Il a souligné l'importance du recrutement, de la formation systématique, de la proximité avec les enseignant·e·s, de l'amélioration de la communication et de l'adaptabilité aux limites de la pandémie de COVID-19. Howard Stevenson a expliqué comment les syndicats de l'enseignement peuvent mieux s'organiser avec la communauté et forger des alliances en présentant certaines des conclusions du rapport de recherche.

Après une présentation sur les stratégies de communication concrètes (telles que décrites dans le Manuel Your Turn! pour une réflexion critique) que les syndicats peuvent mettre en œuvre pour mieux s'engager avec les personnes sous-représentées et favoriser l'activisme, les groupes de travail ont discuté de l'importance d'impliquer les migrant·e·s, les personnes LGBTI, les enseignant·e·s ayant des contrats à durée déterminée terme, et le personnel accompagnant les étudiant·e·s handicapé·e·s dans le travail syndical. Des conseils et comités consultatifs, des formations spécifiques ou de brèves informations sur les réseaux sociaux et le site Web du syndicat ont été proposés comme canaux possibles pour un meilleur engagement avec les groupes vulnérables afin de stimuler le renouvellement syndical.

Des groupes de travail plus restreints ont fourni aux participant·e·s un espace pour discuter des besoins des syndicats en matière d'organisation et de recrutement de nouveaux membres, ainsi que des alliances possibles qui peuvent être conclues à tous les niveaux (international, national, régional et local) pour maximiser leur pouvoir de négociation. Les participant·e·s ont mentionné les syndicats d'étudiant·e·s, les scientifiques et les instituts de recherche, la société civile, les familles, les syndicats d'autres secteurs et les médias parmi les alliés possibles.

Seminar 6

Les participant·e·s à la formation ont également eu l'occasion de présenter et d'échanger des exemples d'actions qui peuvent être intégrées dans l'agenda syndical pour répondre aux questions de la durabilité et de l'urgence climatique. Il est en effet crucial pour les syndicats de l'enseignement de relever les défis sociétaux afin de rester politiquement pertinents et de continuer à recruter et à attirer des membres. Trois séries d'actions syndicales ont été mises en évidence : premièrement, exiger que les programmes d'études à tous les niveaux d'enseignement abordent les problèmes liés au changement climatique et à l'environnement ; deuxièmement, développer davantage d'activités syndicales sur ces sujets ; et troisièmement, rendre les lieux de travail plus respectueux de l'environnement.

Susan Flocken, Directrice européenne du CSEE, a clôturé le séminaire par un débat sur l'avenir des actions de renouvellement syndical. Elle a rappelé aux participant·e·s l'engagement du CSEE à aider ses organisations membres à aller de l'avant et à amplifier leur pouvoir de négociation malgré les incertitudes et les changements actuels.

Rapport