Le 8 novembre 2016, après presque deux années de travaux approfondis des partenaires sociaux dans l’éducation sur le projet « Les partenaires sociaux  européens sectoriels dans l’éducation et la promotion du potentiel de leur dialogue par la transmission de connaissances et la formation. Projet de renforcement des capacités du DSESE II », la plénière du DSESE a adopté la déclaration commune FEEE/CSEE sur la Promotion des potentiels du Dialogue social européen sectoriel pour l’éducation. Cette déclaration confirme l’engagement du CSEE et de la FEEE en faveur du renforcement et de la promotion du Dialogue social européen sectoriel pour l’éducation. Outre cette important déclaration commune se penchant sur la nécessité d’améliorer les connaissances, la compréhension, la représentativité, l’autonomie et le flux de communication en vue d’améliorer le dialogue social européen / national sectoriel pour l’éducation, la plénière a également adopté la déclaration commune du CSEE et de la FEEE concernant la prévention des risques psychosociaux et la lutte contre ces derniers dans le secteur de l’éducation ainsi que Les lignes directrices pratiques et communes visant à promouvoir des initiatives conjointes des partenaires sociaux aux niveaux européen, national, régional et local, dans le but de prévenir et de combattre les risques psychosociaux dans l’éducation. La déclaration commune vise à promouvoir des lieux de travail décents pour un environnement de travail plus sain dans le secteur de l’éducation. Il se penche sur les conséquences néfastes du stress et des risques psychosociaux. Les lignes directrices communes et pratiques, quant à elles, proposent des mesures visant à promouvoir des initiatives conjointes des partenaires sociaux aux niveaux européen, national, régional et local, dans le but de prévenir et de combattre les risques psychosociaux dans l’éducation

En 2013, un groupe de travail supplémentaire a été créé pour étudier la thématique des partenariats public-privé au sein de l'éducation.

Au cours de la période 2010-2011, les partenaires sociaux européens du secteur de l'éducation ont collaboré dans le cadre de trois projets centrés sur des thématiques spécifiques :

  • Coopération transrégionale entre les parties prenantes de l'éducation pour l'apprentissage tout au long de la vie (CSEE)
  • Direction et gouvernance au sein des établissements scolaires en tant qu'outils pour améliorer les résultats scolaires des élèves et les préparer à la formation tout au long de la vie (FEEE).
  • Stress lié au travail des enseignant(e)s : rapport complet de l'enquête européenne — analyse, comparaison et évaluation de l'impact des risques psychosociaux sur les enseignant(e)s sur leur lieu de travail dans l'UE (CSEE)
  • Promotion, sensibilisation - publication des directives multisectorielles sur la violence de tiers et le harcèlement au travail

Au cours de 2012-2013, les projets suivants en lien avec le DSSEE ont été menés :

  • Recrutement et rétention des effectifs au sein du secteur de l'éducation, une question de dialogue social. (CSEE)
  • Les partenaires sociaux du secteur de l'éducation préoccupés par la violence dans les établissements scolaires : « Comment prévenir et atténuer la violence de tiers et le harcèlement dans les établissements scolaires ». (CSEE)
  • Auto-évaluation des écoles et des enseignants en tant qu'instrument d'identification des besoins professionnels futurs. (FEEE)
  • Les syndicats d'enseignants et la prévention de l'abandon scolaire précoce grâce à l'utilisation des TIC dans l'éducation. (CSEE)
  • Renforcer le statut et l'attractivité de la profession enseignante en période de crise économique : une tâche essentielle des partenaires sociaux de l'éducation. Définition de stratégies conjointes visant à renforcer les liens entre le secteur de l'éducation et le marché de l'emploi. (CSEE)
  • Réseau d'action européen pour la promotion des compétences en matière de direction des établissements scolaires (géré par l'Institut de recherche FORTH en partenariat avec la FEEE et le CSEE).

Et en 2012-2013, le DSSEE a adopté cinq documents conjoints :

  • Déclaration conjointe concernant la Directive sur les qualifications professionnelles.
  • Recommandations conjointes concernant le recrutement et la rétention des effectifs au sein du secteur de l'éducation, une question de dialogue social.
  • Guide de mise en œuvre des directives multisectorielles sur la violence de tiers et le harcèlement au travail, à l'intention du secteur de l'éducation.
  • Rapport conjoint des partenaires sociaux du secteur de l'éducation sur la mise en œuvre des directives multisectorielles pour lutter contre la violence de tiers et le harcèlement au travail.
  • Déclaration conjointe sur l'auto-évaluation des écoles et des enseignants.

En janvier 2011, lors de la deuxième réunion plénière du DSSEE, les efforts déployés pour sa création ont apportés leurs premiers résultats.

Premièrement, les partenaires sociaux du secteur de l'éducation ont adopté la Déclaration conjointe « Investir pour l'avenir », portant sur l'éducation, la formation et la recherche, et stipulant que le financement de l'éducation, qu'il soit public ou privé, constitue un investissement pour l'avenir et que les Etats membres de l'UE se doivent de mettre un terme aux coupes budgétaires réalisées dans le secteur de l'éducation. Cette initiative conjointe a marqué une étape importante dans la mesure où il s'agit de la première déclaration à avoir été adoptée par les partenaires sociaux du secteur de l'éducation.

Deuxièmement, les partenaires sociaux ont également adopté les Lignes directrices conjointes sur l'éducation et la formation tout au long de la vie, que le CSEE et la FEEE se sont engagés à mettre en œuvre durant une période de deux ans. Comme mentionné dans la stratégie Europe 2020, la formation tout au long de la vie joue un rôle crucial dans les réponses pouvant être apportées aux défis que rencontre actuellement l'Europe dans un monde en rapide évolution et hautement interconnecté. L'adoption des Lignes directrices conjointes sur l'éducation et la formation tout au long de la vie marque une première étape importante pour répondre à ces défis.

Lors de la deuxième réunion du DSSEE en janvier 2011, les partenaires sociaux européens du secteur de l'éducation ont mis sur pied trois groupes de travail chargés de plancher sur des thématiques spécifiques :

  • Groupe 1 : Qualité de l'éducation
  • Groupe 2 : Les défis démographiques
  • Groupe 3 : Enseignement supérieur et recherche